Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Publication :
Efficacité d'interventions fondées sur l'exercice physique pour prévenir le déclin fonctionnel des aînés en communauté qui consultent au département d'urgence à la suite d’une blessure mineure

En cours de chargement...
Vignette d'image

Date

2019

Direction de publication

Titre de la revue

ISSN de la revue

Titre du volume

Éditeur

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Numéro de revue

Résumé

Au Canada, 16% des aînés autonomes en communauté subissent un déclin fonctionnel, persistant jusqu’à 6 mois, à la suite d’une consultation au département d’urgence pour une blessure mineure. Les interventions fondées sur l’exercice physique sont efficaces pour améliorer la capacité fonctionnelle des aînés. Toutefois, leur efficacité n’a pas été démontrée pour prévenir le déclin fonctionnel à la suite d’une blessure mineure. Ce projet visait à décrire et comparer l’effet d’interventions fondées sur l’exercice physique (groupe intervention) au traitement habituel au congé de l’urgence (groupe contrôle) sur l’incidence de déclin fonctionnel, la capacité physique post-blessure (Short Physical Performance Battery [SPPB] : capacités locomotrices, force des membres inférieurs et équilibre) et la qualité de vie reliée à la santé physique (SF-12), chez les aînés autonomes en communauté ayant reçu leur congé de l’urgence pour une blessure mineure. Au cours de cet essai randomisé pilote pragmatique, 144 aînés ont été assignés au groupe intervention (n=73) ou au groupe contrôle (n=71). Les interventions supervisées à composantes multiples étaient réalisées individuellement à domicile ou en groupes communautaires, à raison de 2x1h/semaine pendant 12 semaines. Les participants ont été évalués initialement au département d’urgence, ainsi qu’à 3 et 6 mois post-blessure. Les incidences de déclin fonctionnel du groupe intervention étaient environ 3 fois plus faibles que celles du groupe contrôle, bien que non significatives sur le plan statistique (3 mois: 4.8% vs 15.4%, 6 mois: 5.3% vs 17%). Les deux groupes ont amélioré leurs scores au SPPB et au SF-12 lors des suivis. Toutefois, la force musculaire du groupe intervention s’est améliorée au test 5 times Sit-to-Stand de 3.0 ± 4.5 secondes (p<0.01) alors qu’elle est demeurée stable chez le groupe contrôle. Le score au SF-12 (dimension du rôle physique) du groupe intervention s’est amélioré de manière très importante (41.7± 40.4 points/100, p<0.01), et un peu moins chez le groupe contrôle (23.4 ± 40.6 points/100, p<0.01). Les gains en force associés à l’intervention ont été plus particulièrement marqués chez les patients avec une moins bonne mobilité initiale et chez les ≥75 ans. Ainsi, des interventions fondées sur l’exercice physique semblent bénéfiques chez les aînés autonomes et à risque de déclin fonctionnel à la suite d’une blessure mineure.


In Canada, 16% of previously independent seniors experience persisting functional decline 6 months following an emergency department (ED) visit for a minor injury. Exercise is known to improve physical and functional capacities in seniors. However, it is unclear if early exercise interventions can prevent functional decline following a minor injury. This study aimed to describe and compare the effect of exercise-based interventions (intervention group) with usual care following ED discharge (control group) on functional decline incidence, physical performance (Short Physical Performance Battery [SPPB]: locomotion abilities, leg strength and balance) and health-related quality of life (SF-12) at 3 and 6 months post-injury, in community-dwelling seniors discharged from EDs after a minor injury. In this pragmatic pilot trial, 144 participants were randomized either in the intervention group (n=73) or in the control group (n=71). The intervention consisted of supervised evidencedbased exercise programs that were available in each ED surrounding community, performed for 2 one-hour sessions/week for 12 weeks. Participants were assessed initially in the ED, and at 3 and 6 months post-injury. The functional decline incidences were approximately 3 times lower in the intervention than in the control group, but these differences were not statistically significant (3 months: 4.8% vs 15.4%, 6 months: 5.3% vs 17%). Both groups improved their SPPB and SF-12 scores throughout the study. However, lower limb strength improved in the intervention group by 3.0 ± 4.5 seconds in the 5 times Sit-to-Stand test (p<0.01), while the control group remained stable. The intervention group also improved considerably in SF-12 role physical dimension score by 41.7 ± 40.4 points/100 (p<0.01). Strength improvements following intervention were particularly important in patients with poorer baseline mobility and in patients aged ≥75 years old. Thus, exercise programs may help improve function recovery following a minor injury in previously independent community-dwelling seniors at risk of functional decline.

Description

Revue

DOI

URL vers la version publiée

Mots-clés

Citation

Licence CC

Type de document