Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Publication :
Desjardins et les caisses populaires (1900-1920) : naissance et développement d'un mouvement coopératif

En cours de chargement...
Vignette d'image

Date

1991

Direction de publication

Direction de recherche

Titre de la revue

ISSN de la revue

Titre du volume

Éditeur

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Numéro de revue

Résumé

Cette étude offre une vue d'ensemble de l'histoire des caisses populaires Desjardins de 1900 à 1920, soit de la fondation de la première caisse, à Lévis, jusqu'au décès d'Alphonse Desjardins. L'objectif de la recherche est de rendre compte des conditions de la naissance et du développement de ces coopératives d'épargne et de crédit. A cette fin, notre étude se concentre sur l'analyse de trois aspects principaux, soit, le projet coopératif de Desjardins (sa nature et ses finalités économiques et sociales), la contribution personnelle de Desjardins à la diffusion des caisses populaires, et enfin, les assises sociales des caisses populaires. L'étude démontre que ce projet coopératif exprime une conscience des changements économiques et sociaux reliés aux progrès de l'industrialisation et à la concentration du pouvoir économique. Dans ce contexte historique, l'objectif de Desjardins est de jeter les base d'une organisation économique qui soit adaptée aux besoins des classes populaires et qui leur permette de promouvoir leurs intérêts économiques. Ce projet traduit également une volonté de restaurer les bases d'une société traditionnelle, de favoriser l'harmonie des rapports entre les classes, d'assurer ainsi les conditions de la stabilité et de la paix sociales et, enfin, de contribuer à la préservation de l'identité nationale des Canadiens français. L'analyse des fonctions sociales et économiques attachées à ce projet ne permet pas, à elle seule, d'en expliquer la réalisation. En plus de la contribution personnelle de Desjardins, d'autres facteurs dynamiques doivent être mis en évidence. Ainsi, un inventaire systématique des personnes, des groupes, des associations et des institutions qui ont apporté à Desjardins et aux caisses populaires le soutien le plus actif, et l'analyse des motifs de leurs appuis, nous amènent à considérer la fondation des caisses comme l'expression d'un mouvement social. Ce mouvement prend forme au début du siècle dans le creuset des sociétés d'économie sociale, de l'Action sociale catholique, des Ligues du Sacré-Cœur, de l'ACJC et de l'École sociale populaire qui, essentiellement, tentent de trouver des solutions à ce que l'on appelle à l'époque la "question sociale". La connaissance de ce contexte de mobilisation face à la question sociale, et l'analyse des liens multiples qui existent entre ces différentes organisations et les caisses populaires apparaissent indispensables à l'interprétation de la réussite du projet coopératif de Desjardins.

Description

Revue

DOI

URL vers la version publiée

Mots-clés

Citation

Licence CC

Type de document