Publication :
Evaluating the impact of organizational interventions implemented as part of the Québec Healthy Enterprise Standard on physical and psychosocial work factors and work-related musculoskeletal problems

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2017
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Contexte : Les troubles musculosquelettiques liés au travail (TMST) comptent parmi les problèmes de santé les plus fréquents et coûteux chez les travailleurs. Les contraintes physiques et psychosociales au travail contribuent au développement des TMST. L’implantation d’interventions organisationnelles ciblant ces contraintes pourrait réduire ces expositions professionnelles délétères et ainsi diminuer les TMST. Deux des quatre sphères d’intervention de la norme québécoise Entreprises en Santé (NEES) visent à réduire les contraintes physiques et psychosociales au travail. Peu d'interventions ciblant ces deux contraintes ont encore été évaluées et aucune ne l’a été dans le contexte d'une norme. Objectifs : Dans 10 entreprises québécoises ayant implanté la NEES: 1) Mesurer les changements avant-après de la prévalence des contraintes physiques et psychosociales au travail et des TMST; 2) Examiner si les prévalences de ces trois indicateurs sont plus faibles parmi les participants exposés aux sphères d’intérêt; 3) Mesurer les associations transversales postulées par le cadre théorique guidant ce projet. Méthode : Il s’agit d’une étude utilisant des données mixtes avec un devis avant-après et un devis transversal. Les employés de 10 organismes ont complété un questionnaire avant (T1; n=2849) et 24-38 mois après (T2; n=2560) l’implantation de la NEES. Les contraintes physiques au travail ont été évaluées à l’aide de cinq items. Les contraintes psychosociales au travail ont été évaluées selon des modèles validés. Les TMST ont été mesurés à l’aide de quatre items adaptés du Questionnaire Nordique. Résultats : La prévalence d’une contrainte physique et de trois contraintes psychosociales était plus faible parmi les participants rapportant avoir été exposés aux interventions dans chacune des deux sphères d’intérêt. Aucune différence dans la prévalence des TMST n’a été observée parmi les participants exposés aux deux sphères simultanément. L'intensité des interventions pourrait expliquer ces résultats. De fortes associations transversales ont appuyé le cadre théorique utilisé dans ce projet.
Background: Work-related musculoskeletal problems (WMSP) are amongst the most frequent and costly health problems experienced by the working population. Adverse physical and psychosocial work factors contribute to the development of WMSP. Workplace interventions targeting these factors may help reduce their prevalence and thus reduce WMSP. The Québec Healthy Enterprise Standard (QHES) targets four intervention areas, two of which aim to reduce adverse physical and psychosocial work factors. Few interventions targeting both these factors on WMSP outcomes have yet been evaluated and none in the context of a standard. Objectives: 1) Measure pre-post changes in the prevalence of adverse physical and psychosocial work factors and WMSP; 2) Examine if the prevalence of these adverse work factors and that of WMSP is lower amongst participants exposed to the QHES areas of interest; 3) Measure cross-sectional associations postulated by the theoretical framework guiding this project. Methods: This was a mixed-methods study with before-after and cross-sectional designs. Employees of 10 Québec organizations completed a questionnaire before (T1; n=2849) and 24-38 months following (T2; n=2560) QHES implementation. Participating organizations voluntarily adopted the standard and were responsible for implementing interventions. Physical work factors were measured with five items. Psychosocial work factors were assessed using items from validated models. WMSP were measured with four items adapted from the Nordic Questionnaire. Results: The prevalence of one adverse physical and three adverse psychosocial work factors was lower amongst participants who reported being exposed to interventions in each QHES area of interest. No difference in the prevalence of WMSP was observed amongst participants who reported being exposed to these two areas simultaneously. The intensity of implemented interventions could partly explain these results. Strong cross-sectional associations supported the theoretical framework used. Further research is warranted to determine the effectiveness of interventions targeting both adverse physical and psychosocial work factors in preventing WMSP.
Description
Tableau d'honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, 2017-2018
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise