Publication :
L'apprentissage par problème basé sur des questions socialement vives au primaire

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2018
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Au 21e siècle, la société fait face à des transformations importantes, notamment liées aux exigences de l’ère numérique (Ministère de l’Éducation de l’Ontario, 2016) et à l’accessibilité à l’information (Bollington, 2015). Ceux-ci représentent un défi de taille pour les systèmes d’éducation partout à travers le monde (Hoechsmann et DeWaard, 2015) et imposent des changements prépondérants du point de vue de l’éducation (Mayes & al., 2014). L’école doit occuper un rôle central et s’ajuster aux changements qui s’opèrent dans le monde actuel afin que les élèves développent des compétences qui leur permettront d’être des citoyens actifs et impliqués (Albe, 2009). Dewey (1910/2004) insiste sur les bénéfices de l’apprentissage par problème où les élèves doivent être engagés (Veletsianos & Doering, 2010) et se familiariser avec les enjeux sociétaux auxquels ils seront confrontés. À cet égard, cette étude vise à documenter une démarche d’apprentissage par problème (APP) où une question socialement vive (QSV) est exploitée avec des élèves du primaire afin de comprendre leur processus d’enquête, la construction de leur compréhension d’un problème complexe et les apprentissages sous-jacents. Dans une approche d’étude de cas, les discussions de groupes d’une classe de 4e année du primaire impliquée dans une telle démarche ont été analysées afin de reconstruire la chronologie de leur expérience et d’identifier les phases de la pensée réflexive (Dewey, 1910/2004). À la lumière de leurs discours collectifs, il est possible de constater qu’à partir d’un questionnement initial, les élèves problématisent et, lors d’allers-retours entre les différentes phases de l’enquête, leur pensée réflexive se complexifie. Le questionnement lui-même tend à évoluer au fil de l’enquête et de nouveaux segments peuvent émerger. En somme, les itérations entre les phases et les enquêtes permettent une problématisation qui tend à l’affiliation de leur compréhension, à la construction de leurs connaissances, et donc, à l’apprentissage.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise