Publication :
Boissons sucrées en relation avec l'insulinorésistance chez les jeunes cris de la Baie James

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2014
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Ce projet visait à évaluer l'association entre la consommation de boissons sucrées et l’insulinorésistance (IR) chez les jeunes cris (9-18 ans) provenant de sept communautés cries de la Baie James. Les apports en boissons sucrées ont été obtenus à l’aide d’un questionnaire de fréquence alimentaire. L’hyperinsulinémie (HI), définie par un niveau d’insuline à jeun ≥90 pmol/L, a été considérée comme un marqueur d’IR. La consommation de boissons sucrées a été associée à un risque plus élevé d’HI, notamment chez les non obèses. Comparativement à ceux qui en buvaient < 0,5 fois/j, les rapports de cote (RC) multivariés d’HI étaient de 2,38 (0,76–7,48) pour une consommation de 0,5–0,9 fois/j, de 4,48 (1,49–13,5) pour 1–1,9 fois/j, et de 7,69 (2,28–25,9) pour ≥2 fois/j (Ptendance =0,001) chez les non obèses. D'autres études longitudinales et cliniques s’avèreraient nécessaires pour confirmer ces résultats et établir des politiques de prévention du diabète.
This project evaluates the association between sugar-sweetened beverages (SSB) and insulin resistance (IR) among youth (9-18 years old) from seven Cree communities of Eastern James Bay. SSB intake was assessed with a food frequency questionnaire (FFQ). Hyperinsulinemia (HI), defined as fasting insulin ≥90 pmol/L, was used as a surrogate of IR. Intakes of SSB were associated with higher HI risk, especially among the non-obese. Compared to those drinking SSB < 0.5 times/day, multivariate odd ratios (OR) of HI were 2.38 (0.76–7.48) for those drinking 0.5–0.9 times/day, 4.48 (1.14–13.5) for those drinking 1–1.9 times/day, and 7.69 (2.28–25.9) for those drinking ≥2 times/day (Ptrend =0.001) among the non-obese. Further longitudinal and clinical studies are needed to confirm this finding and to establish more targeted diabetes prevention policies.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise