Publication :
Conception de l'histoire chez Hannah Arendt

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2008
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
"Comment un esprit aussi politique que Hannah Arendt peut-il donner l'impression de ne pas faire toute justice à l'histoire? Je soutiens qu'il faut y voir l'expression d'un aspect central de la "réévaluation arendtienne de l'histoire", réévaluation qui politise la temporalité - et du fait l'histoire - par son immersion dans l'espace public, domaine qui fait lui-même l'objet d'une promotion normative. Cette réévaluation, qui soustrait le monde des actions à l'emprise de la raison systématique, s'effectue dans un cadre conceptuel à dominante phénoménologique et herméneutique qui surdétermine sa conception de l'historiographie en direction d'une histoire particulariste et interprétative qui s'oppose directement à l'histoire causale et totalisante. Arendt ne rompt pas le rapport avec notre être historique; mais elle déplace son lieu d'existence du plan logique au plan existentiel, où il se trouve subordonné à la condition humaine primordiale de la pluralité et à la faculté humaine du jugement."
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise