Publication :
Les facteurs de protection favorisant la non-récidive chez les adolescent(e)s ayant commis des agressions sexuelles

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2016
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Cette étude qualitative exploratoire analyse les récits de vie de quatre adolescent/es ayant commis une agression sexuelle ou plus, ainsi que les récits d’expériences professionnelles de trois intervenant(e)s ayant travaillé auprès d’adolescents auteurs d’abus sexuels. Le but poursuivi est de répondre à la question de recherche suivante : quels sont les facteurs de protection favorisant la non-récidive chez les adolescent/es ayant commis une agression sexuelle ? La parole est accordée aux répondants afin d’en connaître davantage sur leur vécu et leur parcours de vie avant et à la suite de l’infraction sexuelle. Deux concepts sont au cœur de l’étude, l’environnement social et ses réactions ainsi que le sens dégagé de l’expérience des adolescents rencontrés. Le fort sentiment de honte suivant le délit ainsi que le développement de soi sont relevés comme étant des facteurs de protection ayant favorisé la non-récidive suivant le délit de nature sexuelle des jeunes rencontrés. Des recommandations sont formulées en lien avec les stratégies d’intervention et les pistes de recherche futures.
This exploratory study examines the life stories of four teens who committed at least one sexual offense, and the professional experience of three service providers who have worked with juvenile sexual offenders. The aim of this research is to answer the following question: what are the protective factors promoting non-recidivism of adolescents who committed a sexual assault? The word is given to respondents to learn more about their experiences and their life paths before and after the sexual offense. Two concepts are at the heart of the study, the social environment and its reactions and the clear sense of the experience of adolescents encountered. The strong sense of shame after the crime and self-development are identified as protective factors that favored the non-recurrence of the behavior. Recommendations are made in connection with the intervention strategies and future research directions.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise