Publication :
Impact de l'alimentation lactée et des performances pré-sevrages sur la productivité des vaches en première lactation

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2022
Auteurs
Philion, Jennifer
Direction de publication
Direction de recherche
Charbonneau, Édith
Paquet, Éric
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Ce projet avait comme objectif d'évaluer l'impact de l'alimentation lactée en pré-sevrage sur le développement des génisses et sur les performances en première lactation. Deux traitements ont été mis en place, le premier suivant la recommandation canadienne actuellement en vigueur (20 % de poids vif à la naissance en aliment lacté) et le second offrant du lactoremplaceur à volonté en période de pré-sevrage. Des collectes de données ont été réalisées afin d'obtenir le poids corporel, la circonférence thoracique, la hauteur aux hanches et au garrot ainsi que la largeur aux hanches sur un total de 179 génisses Holstein d'une ferme commerciale de la région de Québec. Les données de lactation ont été récoltées au cours de la première lactation à l'aide du logiciel en place sur la ferme de l'étude. Les résultats du projet ont montré qu'offrir du lactoremplaceur à volonté permet aux génisses d'atteindre un poids corporel plus élevé à 55 jours d'âge et à 11 mois d'âge en comparaison à l'alimentation selon la recommandation canadienne. Le gain moyen quotidien était aussi plus important pour les génisses suivant un régime alimentaire à volonté pour les mêmes périodes. La hauteur aux hanches était significativement supérieure à 55 jours d'âge, au sevrage et à 11 mois d'âge pour les génisses consommant du lactoremplaceur à volonté avec une consommation de plus de 7,5 l/jour. L'abandon d'une des fermes du projet a résulté en un nombre plus faible que prévu de génisses suivies en post-sevrage, ce qui n'a pas permis de conclure sur l'impact des traitements pour la productivité des animaux en lactation. Les résultats du projet indiquent que la différence de croissance des animaux lorsque nourris à volonté persistent après le sevrage, jusqu'à l'approche de la puberté, et ce même si le traitement comparatif correspond à une quantité d'aliment lacté qui est considéré comme répondant aux besoins des animaux.
The objective of this project was to assess the impact of milk replacer feeding in pre-weaning on the development of heifers as well as on the performance of cows in first lactation. Two treatments during the pre-weaning period were compared 1) the current Canadian recommendation and 2) offering ad libitum access to milk replacer. Measured parameters were: body weight, thoracic circumference, withers height, hips height and hips width. A total of 179 Holstein heifers from a commercial farm in the region of Quebec City participated in the study. Lactation data was recorded throughout the entire lactation using the software in place on the study farm. Results showed that ad libitum milk replacer allows heifers to achieve higher body weight at 55 days of age and at 11 months of age compared to the Canadian recommendation. Thus, the average daily gain was also greater for heifers receiving an ad libitum diet for the same periods. Hip height was significantly higher at 55 days of age, at weaning and at 11 months of age for heifers consuming milk replacer ad libitum with a consumption of more than 7.5 l/day. One of the farms of the project quit for post-weaning measurements resulting in less data, which did not make it possible to conclude on the impact of treatments on the productivity of lactating animals. Results from the project confirm that the increase in growth performance is maintained after weaning, up to puberty, even if in the comparative treatment, the offer of milk replacer is considered to meet the animal needs.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document