Publication :
Évaluation d'une formation de développement professionnel continu portant sur l'intégration des notions de sexe et de genre : une approche de méthodes mixtes

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2021
Auteurs
Deom Tardif, Alèxe
Direction de publication
Direction de recherche
Légaré, France
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Il persiste des inégalités en matière de santé entre les hommes et les femmes au Canada. La présente étude a évalué l'impact d'une formation de développement professionnel continu (DPC) qui intègre des notions de sexe et de genre sur l'intention des professionnel.le.s d'adapter des stratégies pharmacologiques et non pharmacologiques en cas de diabète et de dépression en prenant en compte les différences entre les hommes et les femmes. Elle a aussi exploré les barrières et facilitateurs pouvant influer sur l'intégration des notions de sexe et de genre dans la pratique clinique. À l'aide d'un devis de recherche de méthodes mixtes convergentes intégrées, comprenant un essai contrôlé non randomisé et une analyse qualitative descriptive, nous avons mené l'étude dans six sites : Québec (n=4), Ontario (n=1) et Nouveau-Brunswick (n=1). Nous avons recruté 127 professionnel.le.s inscrit.e.s à une de deux formations de DPC portant sur les stratégies pharmacologiques et non pharmacologiques en cas de diabète et de dépression. Celles-ci étaient offertes simultanément mais se distinguaient : l'une intégrait les notions de sexe et de genre (groupe intervention) et l'autre pas (groupe contrôle). À la fin de la formation de DPC, nous avons mesuré l'intention d'adapter des stratégies pharmacologiques et non pharmacologiques en cas de diabète et de dépression en prenant en compte les différences entre les hommes et les femmes à l'aide du questionnaire DPC-Réaction. Aussi, à l'aide de discussions de groupe semi-dirigées, nous avons exploré les barrières et facilitateurs pouvant influer sur l'intégration des notions de sexe et de genre dans la pratique clinique. Celles-ci furent enregistrées et transcrites verbatim. Nous avons effectué une analyse de covariance afin de comparer les scores moyens d'intention des groupes d'intervention et contrôle à l'aide du test non-paramétrique Wilcoxon. Informé par le cadre des domaines théoriques, nous avons réalisé une analyse thématique des verbatims. S'inspirant du modèle de comportement COM-B, nous avons triangulé les résultats quantitatifs et qualitatifs afin de produire des recommandations. Après la formation de DPC, le score moyen d'intention pour le groupe intervention (n = 49 participant.e.s) et le groupe contrôle (n = 78 participant.e.s) était de 5,65 ± 0,19 et 5,19 ± 0,15, respectivement. La différence moyenne était de -0,47 (IC de -0,95 à 0,01; p = 0,06). Après un ajustement en fonction de l'âge, du sexe et des milieux de pratique, la différence moyenne était de -0,57 (IC -1,09 à 0,05; p = 0,03). En utilisant le cadre des domaines théoriques, nous avons identifié 10 barrières reliées à 8 domaines, et 7 facilitateurs reliés à 6 domaines influant sur l'intégration des notions de sexe et de genre dans la pratique clinique. Les recommandations comprenaient l'ajout de discussions de groupe et de vignettes de cas clinique qui renseignent sur les conséquences d'omettre la prise en compte du sexe et du genre dans la pratique clinique. Ces résultats informeront les futures initiatives de DPC afin de contribuer à la réduction des inégalités liées au sexe et au genre dans les soins de santé au Canada.
Health inequalities between men and women persist in Canada. This study assessed the impact of a continuing professional development (CPD) training program that incorporates notions of sex and gender on the intention of healthcare professionals' intention to adapt pharmacological and non-pharmacological strategies in cases of diabetes and depression, considering the differences between men and women. We also explored barriers and facilitators to healthcare professionals' integration of sex and gender considerations into their clinical practice. Using an integrated convergent mixed-methods research design, including a non-randomized controlled trial, we conducted the study at six sites in Quebec (n = 4), Ontario (n = 1) and New Brunswick (n = 1). We recruited 127 healthcare professionals who were enrolled in one of the two CPD training courses on pharmacological and non-pharmacological strategies for managing diabetes and depression. The two courses were offered simultaneously but differed in content: one integrated cosiderations of sex and gender (intervention group) and the other did not (control group). At the end of the CPD training, we used the CPD-Reactionquestionnaire to measure healthcare professionals' intention to adapt pharmacological and non-pharmacological strategies in cases of diabetes and depression, considering the differences between men and women. Then, in semi-structured group discussions, we explored barriers and facilitators to participants' integration of sex and gender considerations into their clinical practice. Discussions were recorded and transcribed verbatim. We performed an analysis of covariance to compare the mean intention scores of the intervention and control groups using the Wilcoxon non-parametric test. Informed by the Theoretical Domains Framework, we carried out a thematic analysis of the verbatim. Inspired by the COM-B model of behavior, we triangulated the quantitative and qualitative results to produce recommendations. After training, mean intention scores for the intervention (n=49 participants) and control group (n=78 participants) were 5.65 ± 0.19 and 5.19 ± 0.15, respectively. Meandifference was -0.47 (CI -0.95 to 0.01; p=0.06). Adjusted for age, sex, and practice settings, mean difference was -0.57 (CI -1.09 to 0.05; p=0.03). Using the Theoretical Domains Framework, we identified ten barriers to integration of sex and gender considerations into clinical practice related to eight domains, and seven facilitators related to six domains. Recommendations included the addition of group discussions and clinical case vignettes showing the consequences of omitting sex and gender considerations in clinical practice. Our findings will inform future CPD initiatives to help reduce sex and gender inequalities in health care in Canada
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise