Publication :
La récupération de la philosophie nietzschéenne par le nazisme

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2005
Auteurs
Lavigne, Dany
Direction de publication
Direction de recherche
Ricard, Marie-Andrée
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Ce mémoire démontre que, contrairement à ce qu'avancent certains commentateurs, le philosophe Friedrich Nietzsche n'a pas a être tenu responsable de l'avènement du nazisme. C'est à tort que les idéologues du national-socialisme se sont réclamés de sa pensée afin de l'utiliser à des fins de propagande. Ceux-ci ont poursuivi l'entreprise de falsification amorcée par la soeur du philosophe, Elisabeth Förster-Nietzsche, de manière à le faire passer pour un nationaliste allemand, raciste et militariste. Or, comme l'ont démontré des auteurs tels que Georges Bataille et Martin Heidegger, Nietzsche n'était rien de tout cela. L'auteur d'Ainsi parlait Zarathoustra ne peut être associé au nazisme essentiellement pour deux raisons. Tout d'abord, il dénonçait les antisémites avec virulence et admirait le peuple juif. Ensuite, il critiquait le nationalisme allemand, en lequel il voyait un frein à l'unification de l'Europe.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise