Publication :
Évaluation d'une bibliothérapie de l'insomnie avec sevrage des hypnotiques assisté chez des adultes souffrant d'insomnie

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2006
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Cette thèse doctorale vise l’évaluation d’une intervention minimale de sevrage chez des utilisateurs réguliers d’hypnotiques. Les résultats d’un essai clinique randomisé incluant 53 utilisateurs chroniques d’hypnotiques souffrant d’insomnie ont montré qu’une intervention brève guidant l’individu dans l’arrêt graduel de sa médication hypnotique est efficace pour cesser l’emploi de cette médication. L’addition d’une bibliothérapie résumant des recommandations psychoéducatives, comportementales et cognitives de gestion du sommeil, une modalité de traitement facilement accessible et relativement peu coûteuse, produit des améliorations significatives du sommeil. Par ailleurs, une diminution de l’insomnie et de la détresse psychologique, une amélioration de la santé perçue et une augmentation de l’efficacité personnelle en cours de sevrage ont été associées à un arrêt complet des hypnotiques. D’autre part, le sevrage des hypnotiques n’a pas été associé à une diminution de la qualité de vie dans le présent échantillon. Au contraire, les aspects de santé générale et mentale, vitalité et fonctionnement social se sont vus améliorés suite au sevrage. Pour plusieurs utilisateurs chroniques d’hypnotiques, il est donc possible, et même souhaitable, d’effectuer un arrêt graduel de la médication hypnotique, lequel peut être réalisé avec un minimum d’encadrement clinique.
This doctoral dissertation aimed to evaluate the efficacy of a hypnotic taper program with minimal clinical supervision. Results from a randomized clinical trial including 53 chronic hypnotic users suffering from insomnia showed that a brief intervention providing a systematic withdrawal schedule efficiently help chronic users stop their hypnotic medication. The addition of a self-help cognitive-behavior treatment focusing on insomnia, a readily accessible and cost-effective alternative to individual psychotherapy, produced greater sleep improvement relative to the taper condition alone. Decrease of insomnia symptoms and psychological distress, improvement of perceived health and increase of self-efficacy during withdrawal have been associated to complete hypnotic cessation. Furthermore, there has been no worsening of quality of life during the hypnotic taper. On the contrary, general and mental health, vitality and social functioning indicators showed an improvement after the withdrawal. For many chronic hypnotic users, it seems possible, and even desirable, to engage in a systematic hypnotic taper, which can be effectively realized with minimal clinical guidance.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat