Publication :
Oublier ou se souvenir? : culpabilité et mémoire dans Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2015
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel, paru en 2007 et dont l’histoire se déroule à une époque semblable à celle de la Seconde Guerre mondiale et de l’après-guerre en Europe, soulève le problème de la conciliation de la mémoire et de la culpabilité. Ce mémoire, centré sur le narrateur et personnage principal du roman, s’intéresse d’une part à sa représentation comme victime caractérisée à la fois par une marginalisation sociale, par une assimilation à la figure de rescapé de la littérature concentrationnaire ainsi que par une difficulté manifeste à raconter qui régit la mise en ordre du récit. D’autre part sera traitée la question de la culpabilité qui prend de plus en plus de place à mesure que progresse le roman et que se fait sentir, sur l’ensemble des personnages, la pression d’un passé considéré encombrant par plusieurs d’entre eux. Cette étude vise en somme à démontrer que la représentation ambiguë du narrateur et personnage principal du Rapport de Brodeck, entre victime et coupable, et plus précisément son évolution au cours du roman, refuse la simplification et met de l’avant des préoccupations importantes, en cette ère de « l’après-témoignage », quant à la nécessité et au rôle de la mémoire dans toute société : vaut-il mieux se souvenir d’un passé déchirant ou bien l’oublier ? Et à quel prix ?
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise