Publication :
Programme d'interventions infirmières pour la transition et le suivi post-hospitalisation des personnes âgées insuffisantes cardiaques

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2019
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé

Chez les personnes de 65 ans et plus, l’insuffisance cardiaque est l’une des premières causes d’hospitalisation. Les coûts reliés aux soins de l’insuffisance cardiaque sont exorbitants. Les symptômes de l’insuffisance cardiaque et les fréquentes hospitalisations compromettent grandement la transition suite à ces hospitalisations ainsi que la qualité de vie de ces personnes. Plusieurs études montrent que des programmes de soins de transition sont efficaces. Il demeure toutefois difficile de décrire les interventions spécifiques des infirmières pour arriver à ces résultats. Dans un contexte où les ressources sont limitées, documenter ces interventions s’avère nécessaire et prioritaire pour assurer leur application dans les milieux cliniques. Des interventions infirmières efficaces et appropriées favorisent une meilleure adaptation, diminuent les complications au cours de la transition et évitent des hospitalisations à répétition. Elles contribuent ainsi à diminuer l’utilisation des services et améliorer la qualité de vie de ces personnes. La présente étude s’inspire du modèle d’adaptation de Roy (2009) et des grandes fonctions infirmières de Dallaire et Dallaire (2008). Elle visait à développer, mettre à l’essai et évaluer un programme d’interventions infirmières, pour soutenir le processus d’adaptation des personnes âgées hospitalisées suite à une décompensation de leur insuffisance cardiaque, lors de la transition de l’hôpital vers le domicile. Une méthode mixte a été privilégiée. L’utilisation du processus d’élaboration et d’évaluation des interventions de Sidani et Braden (2011) a permis d’élaborer un programme d’interventions après avoir développé une compréhension approfondie des besoins des personnes âgées et clarifié les composantes des interventions infirmières. Pour ce faire, en plus d’une revue des théories explicatives et de la littérature empirique, des entrevues individuelles semi-dirigées des personnes âgées et leurs proches, des infirmières et d’autres professionnels expérimentés ont été réalisées. Une méthode d’échantillonnage théorique a assuré une représentation adéquate par sept personnes âgées et six de leurs proches. Une méthode d’échantillonnage par choix raisonné a permis de recruter neuf infirmières et cinq autres professionnels de la santé. L’analyse des données, effectuée par un processus inductif et déductif, a permis de développer un programme d’interventions détaillé et optimal. Ce dernier a été mis à l’essai à l’aide d’un devis prétest et post-test avec groupe de comparaison. Pour le pilote, dix personnes âgées hospitalisées pour une décompensation de leur insuffisance cardiaque ont été recrutées et assignées au hasard dans le groupe expérimental ou le groupe contrôle. Le programme d’interventions comprend une visite à l’hôpital, avant le départ, et cinq visites à domicile intercalées d’appels téléphoniques. À chaque séance, l’infirmière pose différentes interventions personnalisées afin de favoriser l’adaptation de la personne au niveau physiologique, psychique et spirituel, social et afin de favoriser ses relations avec les autres. La mise à l’essai montre la faisabilité et l’acceptabilité du programme d’interventions. De plus, des effets du programme d’interventions chez les personnes âgées et l’utilisation des services sont documentés. Des différences statistiquement significatives sont observées entre les deux groupes en ce qui concerne les habiletés d’autogestion de la maladie ainsi que le degré d’incertitude perçu. De plus, des tendances positives sont observées chez les participants du groupe expérimental pour le sentiment d’être prêt et l’adaptation au départ ainsi que pour la qualité de vie. Aucune différence statistiquement significative entre les deux groupes n’est observée pour l’utilisation des services, mais les données montrent que les participants du groupe expérimental ont bénéficié d’interventions ayant potentiellement évité un déplacement vers les services d’urgence et une hospitalisation. En conclusion, cette étude montre que des interventions infirmières spécifiques, qui favorisent l’adaptation globale des personnes âgées insuffisantes cardiaques en transition de l’hôpital vers le domicile, sont efficaces. Un programme d’interventions infirmières qui répond directement aux besoins et aux difficultés de cette clientèle contribue à une meilleure gestion de la maladie chronique et à une meilleure qualité de vie.


Heart failure is one of the most common reason for hospitalization in patients aged 65 years and older. This chronic condition affects these elderly, has recurrent and progressive deterioration pattern that compromise quality of life and impose significant impacts on our health care system. Effective transitional care programs may improve clinical outcomes and reduce hospital readmissions. However, it remains difficult to describe theses complex nursing interventions to achieve these results. Very little research has examined the ways through which these programs achieve their particular effects. In a context of limited resources, documenting these interventions and mechanisms seems to be necessary to insure their application and adequacy in the clinical practice. Effective and appropriate nursing interventions reduce complications, increased the length of time between hospital discharge and readmission and reduce total number of hospitalizations. They contribute to improve the quality of life for these people while contributing to decrease the costs. Based on Roy’s adaptation model (Roy, 2009) and nursing functions model by Dallaire et Dallaire (2008), the purpose of this study was to develop, implement and evaluate a nurse transitional care program for older with chronic heart failure at the discharge of hospital. To achieve this goal, a mixed method was privileged. The systematic process proposed by Sidani et Braden (2011) was used to conceptualize and evaluate the nursing interventions program. Theories and empiric literature were used. Also, nine nurses, five health care professionals and seven older people with chronic heart failure and six caregivers participated in semi-structured interviews. An analytic method was used to conceptualize the nursing interventions program. This program was tested. Ten elderly were recruited and randomized in two groups: control and intervention. Five people tested and evaluated the nursing interventions program. The program consists of one session at hospital, before departure and five sessions at home with phones calls between homes visits. Each session includes nursing interventions to promote physiologic, psychic and spiritual, social and relational adaptation. The study results showed the feasibility and the acceptability of the nursing interventions program. The intervention group had significantly improved self-care of their chronic illness and decrease feeling of uncertainty after 30 days. Also, there was a trend toward better readiness for hospital discharge, lower post discharge coping difficulties and better quality of life in the intervention group. No significant difference was found in hospital readmission and emergency consultation. Nursing interventions program show that intervention group received more interventions that may have prevented the use of health services. This study shows that nursing interventions promote holistic adaptation of older people with chronic heart failure at discharge from hospital. Nursing interventions that respond directly to the needs and difficulties of this clientele contribute to better disease management and quality of life.

Description
Tableau d'honneur de la Faculté des études supérieures et postdoctorales, 2018-2019
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat