Publication :
Caractéristiques des interventions pour déprescrire les benzodiazépines chez les personnes aînées et impacts sur la santé : revue systématique

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2020
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Le vieillissement de la population s’accompagne d’une augmentation de la multimorbidité et de la polymédication qui en résulte. Au Canada, deux tiers des personnes âgées de 65 ans ou plus recevaient au moins cinq classes de médicaments par année en 2016, malgré le fait que la polymédication soit associée à des effets indésirables. Plusieurs études ont démontré la possibilité de réduire significativement le nombre de médicaments chez les personnes dans ce groupe d’âge grâce aux interventions dites de déprescription. La déprescription des benzodiazépines (BZD) est d’une importance capitale compte tenu de la prévalence élevée de cette classe de médicaments chez les personnes aînées. La déprescription des BZD serait possiblement associée à une réduction des effets indésirables et une meilleure qualité de vie. Les objectifs de ce projet de recherche étaient de décrire les caractéristiques des interventions pour déprescrire les BZD chez les personnes aînées et leurs impacts sur la santé de ces personnes grâce à une revue systématique. Cette revue décrit les interventions de déprescription de BZD issues de 11 études et leurs effets sur la santé de 1 042 participants âgés en moyenne de 71 ans. Les effets des interventions sur la santé des participants des groupes interventions ont été comparés aux résultats sur la santé des participants des groupes témoins. Dans l'ensemble, le retrait des BZD est bien sécuritaire et les impacts négatifs sur le sommeil sont plutôt négligeables et temporaires chez certains patients. Dans la plupart des études, les patients n'ont pas présenté de symptômes de sevrage significatifs, sauf dans quelques études où les participants des groupes d'intervention ont connu plus d'insomnie et d'anxiété à 6 mois par rapport aux participants des groupes témoins (p <0,0001).
People are living longer than ever, but this increase in life expectancy is also associated with increased multimorbidity and the resulting polypharmacy. In Canada, two thirds of people aged 65 years or older received at least five prescribed classes of medications a year in 2016, even though polypharmacy is linked with increased medication adverse effects and mortality. Several studies demonstrated the possibility to reduce significantly the number of prescribed drugs in this age group using deprescribing interventions. Benzodiazepine (BZD) discontinuation is of paramount importance given the high prevalence of this class of drugs in seniors. BZD discontinuation may be associated with the reduction of adverse effects and a better quality of life. The objectives of this research project were to describe the characteristics of interventions to discontinue BZD in older persons and their impact on their health through a systematic review. This study describes BZD deprescribing interventions from 11 BZD discontinuation studies and their impacts on the health of 1042 participants aged on average 71 years. The health impacts of these interventions were compared between the intervention and the control groups. Overall, the withdrawal from BZDs is safe and its adverse impacts on health are rather negligible and temporary in some patients. In most studies, patients did not suffer significant withdrawal symptoms, except few studies in which participants in intervention groups had experienced more insomnia and anxiety at 6 months compared to participants in the control groups (p<0.0001).
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise