Publication :
)Expériences poétiques autour de la parenthèse Gutenberg( suivi de VI_DE_DI_EU : étrangeté du texte et entremise en scène de la VOIX

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2021
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Dans sa recherche-création, Hélène Matte aborde la poésie et la vocalité sous trois angles, combinant chaque fois l’expérimentation à l’approfondissement théorique. Le premier angle, pragmatique, l’a menée à concevoir un spectacle de poésie auquel douze poètes internationaux ont contribué (Mois de la poésie, 2012). VI_DE_DI_EU a été conçu à partir d’un collage sonore de voix francophones réalisé par la chercheure et sur lequel elle a performé. Les outils technologiques développés à cette occasion permettaient de manipuler et spatialiser les trames sonores et l’écriture projetée sur diverses surfaces. Elle a ensuite étudié la dimension performative en poésie, plus particulièrement son développement à partir de la seconde moitié du XXe siècle. D’un angle historique, la recherche aborde la poésie action, comprenant les poésies concrètes et sonores, pour ensuite analyser comment celles-ci ont intégré le réseau artistique de Québec et participé à ce qui est devenu aujourd’hui un réseau international d’art performance. En dernière instance, la recherche emprunte la théorie de la parenthèse Gutenberg, suivant la ligne de pensée de McLuhan (The Gutenberg Galaxy, 1962) qui suppose que l’époque de la domination de l’écriture, et par conséquent de la dévalorisation de la voix (Zumthor, La Lettre et la voix, 1987), périclite sous l’influence des nouveaux modes de communications induits par les technologies. Projetant les extrémités de la parenthèse, la chercheure a étudié les premières poésies lyriques occidentales au Moyen Âge, fermant ainsi ladite parenthèse dans une chronologie décroissante. Vocalité, avant-garde et média, poésie numérique et performance, différence et déconstruction, mise en abîme et distanciation, étrangeté et impossibilité, mort de dieu et amour courtois; à travers une recherche à la fois vaste et fragmentaire, Hélène Matte aborde des sujets qui semblent d’abord divergents, mais auxquels les extrémités de la parenthèse Gutenberg, comme la mise en scène VI_DE_DI_EU, confèrent une cohérence. Au sein de la thèse est convoquée une galerie de penseurs et de poètes. À Nietzsche, Derrida, Dumoulié, Lévesque, McLuhan et Zumthor notamment, répliquent Guillaume IX, Artaud, Chavée, Dantinne, Désy, Pey, Renaud, Tholomé, Bessette, CéZure, Edmé Étienne, Pilote the hot et Pierre Lavallée. Cherchant à débusquer les valeurs opératoires à l’origine de la recherche et de la création, — de la pensée et de la poésie — Hélène Matte, avide de connaissances, mais critique des discours, trace III dans les sillons de son investigation, un panorama historique et philosophique original, empreint de poésie.
In her creative research, Matte examines poetry and vocality using three different approaches, combining each with experimentation and theoretical refinement. The first approach was pragmatic, leading her to develop a poetry performance in which 12 international poets participated (Mois de la poésie, 2012). Titled VI_ DE_ DI_EU, the performance was based on a sound collage created by the researcher. It featured the voices of Francophone poets, over top of which Matte performed. The technological tools developed for this performance permitted the manipulation and spatialization of the soundtrack and of the written text that was projected onto different surfaces. She then studied the performative aspect of poetry and, more particularly, its development starting in the second half of the 20th century. From a historical viewpoint, this research examines action poetry, including concrete poetry and sound poetry. It then analyzes how these have integrated into Québec City’s art scene, becoming part of what is now an international performance art network. Finally, the research borrows from the theory of the Gutenberg Parenthesis, following the perspective of McLuhan (1968), who suggested that the age when writing dominated and consequently, orality was diminished (Paul Zumthor, La Lettre et la voix, 1987) has declined due to the influence of new means of communication developed through technology. Delving into the outer edges of the parenthesis, the researcher studied the earliest Western lyric poetry from the Middle Ages, thereby closing the so-called parenthesis in a decreasing chronology. Vocality, avant-garde art and media, digital poetry and performance, differance and deconstruction, mise en abîme and distancing effect, strangeness and impossibility, the death of God and courtly love; through her broad-reaching and multifaceted research, Matte examines subjects that may appear divergent at first, but that achieve a certain degree of coherence when placed on the outer edges of the Gutenberg Parenthesis and when involved in the staging of VI_DE_DI_EU. The thesis brings together a vast array of thinkers and poets. Among others, Nietzsche, Derrida, Camille Dumoulié, Claude Lévesque, McLuhan and Paul Zumthor encounter Guillaume IX, Antonin Artaud, Achille Chavée, Alain Dantinne, Jean Désy, Serge Pey, Alix Renaud, Vincent Tholomé, Carl Bessette, CéZure, Edmé Étienne, Pilote the hot and Pierre Lavallée. While seeking the operating values that lie at the origin of research and creation — or of thinking and poetry — Matte remains thirsty for knowledge, yet critical of the different perspectives. Drawing from the many avenues of her investigation, she creates a historical and philosophical overview that is both original and imbued with poetry.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat