Publication :
Topics in student-coach reflective journals : a study on coach reflection during undergraduate internships

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2013
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Le Baccalauréat en Intervention Sportive (BIS) de l’Université Laval est un programme qui se spécialise dans la formation des entraineurs sportifs et qui comprend trois stages dans son curriculum. Durant leurs stages, les étudiants-entraineurs doivent compléter un journal réflexif. L’objectif de cette étude est d’identifier les sujets que les étudiants-entraineurs abordent dans leurs journaux réflexifs de stage durant une période de deux ans. Les données proviennent des journaux de six étudiants-entraineurs et démontrent le répertoire des sujets abordés par le biais de thèmes émergents. Les résultats offrent un regard sur les expériences de ces six entraineurs et suggèrent que ces entraineurs novices ont écrit plus souvent sur les actions – celles de leur mentor et les leurs. En exprimant leur accord ou leur désaccord (en écrivant qu’ils auraient agi différemment que leurs mentors) avec les actions de leurs mentors, ils ont abordé les thèmes de planification à court terme, de planification à long terme et d’enseignement en situation de pratique. En situation de compétition, ils ont abordé les thèmes choix de stratégie, management du jeu et motivation des athlètes. En exprimant leur accord avec leurs propres actions, ils ont abordé les thèmes de planification à court terme/enseignement, leur initiative/leadership, et les liens établis avec les athlètes. En exprimant leur désaccord avec leurs propres actions (en indiquant qu’ils agiraient différemment la prochaine fois), ils ont abordé les thèmes de planification à court terme/enseignement et leur initiative/leadership. En écrivant sur leurs actions, ils ont aussi proposé des actions qu’ils devront entreprendre et qui touchent trois objectifs : contribuer à leur apprentissage, élargir leur champ de compétences, et améliorer leur enseignement. Ces conclusions principales suggèrent que les réflexions des étudiants-entraineurs sont stimulées par l’action et qu’ils semblent juger ces actions en fonction d’un cadre de référence implicite sur l’efficacité de l’entrainement sportif. Les résultats contribuent à la recherche empirique actuellement limitée sur l’entraineur comme praticien réflexif en offrant des informations sur ce que les entraineurs novices remarquent. Ces résultats constituent un point de départ afin de mieux comprendre comment ils perçoivent la pratique complexe qu’est l’entrainement sportif ainsi qu’un premier pas important pour amorcer un processus réflexif. Le BIS offre un milieu avantageux pour étudier la pratique réflexive des entraineurs novices en contexte développemental. Cette population d’entraineurs, outre qu’au BIS, est transitoire et davantage bénévole, ce qui rend la recherche sur leur développement un défi. Cette étude représente le début d’une piste de recherche sur comment les entraineurs en contexte développemental apprennent à entrainer, et plus particulièrement sur leur développement comme praticiens réflexifs.
The Baccalauréat en Intervention sportive (BIS) is a three-year, undergraduate program at Université Laval that specializes in coach education and includes three internships as part of its curriculum. During their internships, student-coaches were required to complete a reflective journal. The objective of this study was to identify the topics the student-coaches chose to write about in their reflective journals during their two-year internships in the BIS. Data were gathered from the journal entries of six novice student-coaches of team sports over two seasons, showing the breadth and the reoccurrence of topics by way of emerging themes. The results offered insight into the experiences of these novice student-coaches and suggested that they most often write about actions – their mentor coaches’ and their own. Through agreeing or disagreeing (saying they would do something differently than their mentor) with their mentors’ actions, they wrote about short-term planning, long-term planning and teaching in practice situations, and in game situations about choice of strategy, game management and motivating athletes. When agreeing with their own actions they wrote about short-term planning/teaching choices, taking initiative/showing leadership, and connecting with athletes. When disagreeing with their own actions (saying they would do something differently next time) they wrote about short-term planning/teaching choices and taking initiative/showing leadership. When writing about their own actions, they also proposed actions they should take that communicated three objectives: to enhance their learning, to broaden their competencies, and to improve their teaching. These principle conclusions suggest that the student-coaches notice actions as triggers for their reflection, and that they seem to judge the actions they notice against an implicit vision of coaching effectiveness. They contribute to the limited empirical research on the coach as a reflective practitioner by providing insight into what novice coaches notice, a starting point for better understanding how they see the complex practice that is coaching, and an important first step in beginning a reflective process. The principle advantage that the BIS internships can offer is a context in which to investigate reflective practice with novice developmental coaches. This coaching population, outside of the BIS context, is transient and mostly volunteer-based, making research on their development a challenge. This study is the first of what will be a sustained line of inquiry on how development coaches learn to coach, and more specifically on their development as reflective practitioners.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat