Publication :
Avant et après l'endigument : l'évolution biogéographique du marais salé de la baie de Kamouraska

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2015
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
À l’heure actuelle, la MRC de Kamouraska se demande si elle devrait renaturaliser plusieurs des marais salés endigués depuis le siècle dernier. Les digues, ou aboiteaux, ont été mises en place principalement pour permettre aux agriculteurs d’agrandir la superficie de leurs terres et ainsi augmenter leurs revenus. À l’heure où l’on parle de protection de l’environnement, de changements climatiques, de développement durable et où les discours de certains scientifiques portent sur l’érosion et le coincement des marais, on se demande si le renversement de l’ancienne politique d’endiguement et l’adoption d’une politique de renaturalisation des berges ne seraient pas des avenues à envisager. Mais à quel état faudrait-il renaturaliser les marais? À quel moment dans le passé exactement? La période pré-contact? Préindustrielle? Pour répondre à cette question, il faut effectuer un retour dans le temps, avant les premières modifications anthropiques importantes du milieu. Ce retour se fera à l’aide de cartes anciennes, de textes, de photographies aériennes et d’ArcGIS afin de mieux saisir l’évolution biophysiques du marais avant, pendant et après son endiguement. Le marais choisi pour cette recherche est celui de la baie de Kamouraska, situé près du village de Saint-Denis-de-Kamouraska, dans la MRC de Kamouraska. Les résultats de la recherche démontrent que l’impact de l’aboiteau est important : il a amputé plus de 70 % de la surface du marais et réduit de manière importante certaines zones de végétation, affectant ainsi l’habitat de la faune et de la flore. Les conclusions tirées de l’étude sont qu’il faut, dans une optique de développement durable, reconsidérer l’utilité de l’aboiteau et l’usage du marais. Mots-clés : Biogéographie, succession des plantes, marais salé, renaturalisation, développement durable, aboiteaux.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise