Publication :
Étude comparative de deux doses d'acide acétylsalicylique sur la fonction placentaire de la femme avec antécédent de prééclampsie

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2013
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Plusieurs études ont obtenu comme résultat qu’une faible dose d’acide acétylsalicylique débutée au début de grossesse permettrait d’améliorer le processus de développement placentaire et de diminuer le risque de prééclampsie dans les populations à risque élevé. Bien qu’il soit recommandé de débuter une prise quotidienne d’acide acétylsalicylique au 1er trimestre de grossesse chez les femmes avec antécédent de prééclampsie, la dose optimale à utiliser demeure controversée. Nous avons développé un essai clinique randomisé auprès de femmes ayant un antécédent de prééclampsie afin de déterminer si une dose de 160 mg d’acide acétylsalicylique est associée à une amélioration supérieure de la fonction placentaire qu’une dose de 80 mg et si cette différence entre les deux doses pourrait être associée à l’agrégation plaquettaire. L’objectif de ce mémoire est d’évaluer chez 30 participantes de l’essai clinique en cours la faisabilité d’un tel essai clinique de plus grande envergure ainsi que l’effet potentiel de la résistance à l’acide acétylsalicylique sur la fonction placentaire à 22 semaines chez 30 participantes de l’essai clinique en cours.
Several studies have shown that low-dose aspirin started in early pregnancy would improve the process of placental development and reduce the risk of preeclampsia in high-risk populations. Although it is recommended to start taking daily aspirin in the first trimester of pregnancy in women with a history of preeclampsia, the optimal dose remains controversial. We developed a randomized clinical trial among women with a history of preeclampsia to determine whether 160 mg of aspirin is associated with a greater improvement of placental function than 80 mg and if the difference between these two doses may be associated with platelet aggregation. The objective of this paper is to evaluate the feasibility of such a trial as well as the potential impact of aspirin resistance on placental function at 22 weeks in 30 participants from this study.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise