Publication :
Le centre hospitalier universitaire québécois face aux changements technologiques : mieux planifier par l'évaluation

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2009
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Peu de recherches se sont penchées sur la planification architecturale des centres hospitaliers universitaires (CHU) face aux changements dans les technologies et modes d'intervention en santé. Au-delà de ce constat, aucune étude québécoise traitant de ce sujet n'a encore été recensée. La présente recherche s'intéresse aux impacts immobiliers de l'introduction de quatre nouvelles technologies dans trois CHU québécois. Le but est de proposer des pistes pour mieux planifier les environnements pouvant accommoder les changements technologiques dans le temps à partir des connaissances issues de différents modes d'évaluation. Cette recherche procède par étude de cas analysant quatre situations d'installation de nouvelles technologies : des appareils d'imagerie médicale (IRM et caméra TÉP/TDM), de nouvelles chirurgies valvulaires minimalement invasives et des nouvelles technologies d'information et de communication. Les situations étudiées relèvent de L'Hôtel-Dieu de Québec, de l'Institut de cardiologie de Montréal et de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. Les résultats révèlent que les difficultés d'installation des nouvelles technologies dans les CHU sont multiples : retards dans la livraison des projets, coupures de services, désuétude fonctionnelle et technologique progressive, multiples changements de programmes en cours de chantier, dépassements budgétaires, problèmes de financement et autres contraintes. Cela dit, les pistes d'amélioration sont bien tangibles. Entre autres, la présente recherche propose l'inclusion des facteurs immobiliers dans l'évaluation des nouvelles technologies et des modes d'intervention en santé, cette approche scientifique interdisciplinaire étant déjà implantée dans plusieurs paliers du réseau de la santé. Elle suggère d'enrichir cette approche en introduisant une pratique evaluative développée par les architectes, l'évaluation post-occupation. Elle propose également d'utiliser les résultats d'évaluation des nouvelles technologies pour alimenter le processus de planification stratégique du CHU et d'appliquer différentes stratégies d'adaptabilité aux secteurs susceptibles de connaître de multiples changements. À terme, les résultats d'évaluation doivent alimenter un cadre normatif et être diffusés sur une plate-forme commune pour améliorer la planification des projets de rénovation et de construction d'hôpitaux.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise