Publication :
'Beauty is your duty'. Féminité, citoyenneté et cosmétiques aux États-Unis, 1937-1946

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2019
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Notre étude analyse les liens que l’industrie américaine des cosmétiques établit entre la beauté et la citoyenneté féminines dans les pages des magazines Vogue et Ladies’Home Journal entre 1937 et 1946. Elle suit un plan chronologique afin de saisir l’évolution de ces liens en fonction du contexte historique. Ainsi, de 1937 à décembre 1941, ces liens sont d’abord établis de manière relativement indirecte. Ils visent surtout à promouvoir des idéaux américains de beauté et de maternité ainsi que la consommation de cosmétiques produits aux États-Unis. De l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale en 1941 jusqu’en 1945, l’industrie des cosmétiques renforce ces liens de manière à ce que beauté et citoyenneté deviennent pratiquement synonymes. « L’acte de beauté » est alors présenté dans les deux magazines comme un véritable devoir citoyen pour les Américaines. La fin du conflit, quant à elle, reformule les termes de l’équation. Tout en articulant à nouveau les impératifs de beauté et de citoyenneté autour des rôles féminins « traditionnels » au nom du retour à la « vie normale », l’industrie des cosmétiques utilise les publicités et les articles qu’elle publie dans Vogue et dans le Ladies’Home Journal pour affirmer le « American Way of Life » dans le contexte de la guerre froide.
Our study analyzes the links that the American cosmetics industry established between feminine beauty and female citizenship in the magazines Vogue and Ladies’ Home Journal from 1937 to 1946. It follows a chronological plan to capture the evolution of these trends according to the historical context. Thus, from 1937 until December 1941, these links were first established in an indirect way. They aimed to promote American ideals of beauty and maternity as well as the consumption of cosmetics produced in the United States. From the entry of the United States into the Second World War in 1941 until 1945, the cosmetics industry strengthened these ties so that beauty and citizenship became virtually synonymous. During this period "the act of beauty" was then presented in the pages of the two magazines as a real civic duty for the Americans. The end of the conflict, for its part, restated the terms of the equation. While disassociating the beauty and citizenship imperatives in the name of a return to "normal life" and revaluing "traditional" women's roles, the cosmetics industry used the advertisements and articles it published in Vogue and the Ladies'Home Journal to counter Communism.
Résumé en espagnol
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise