Publication :
Version abrégée transculturelle du Balanced Inventory of Desirable Responding (BIDR)

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2011
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Le Balanced Inventory of Desirable Responding (BIDR) (Paulhus, 1984, 1991) est un des questionnaires les plus utilisés pour évaluer la désirabilité sociale. Il est composé de deux échelles de 20 énoncés, soit l'autoduperie, la tendance à se décrire de façon honnête, mais biaisée positivement, et l'hétéroduperie, qui est la tendance à présenter une image favorable de soi à autrui (Paulhus, 1986). Les deux échelles possèdent de bonnes qualités psychométriques, et ce, pour la version francophone (Cournoyer & Sabourin, 1991) et anglophone (Paulhus, 1984, 1991). Les études qui comportent plusieurs questionnaires tendent à produire plus de valeurs manquantes et un taux de refus supérieur que dans les enquêtes où le nombre est moindre (Stanton, Sinar, Balzer, & Smith, 2002). Le besoin d'une version abrégée est donc grand, - surtout pour un questionnaire tel le BIDR qui est utilisé dans le but de supporter la validité discriminante d'autres questionnaires. Le but de la présente recherche consiste à proposer une version abrégée du BIDR qui puisse être utilisée tant en français qu'en anglais. Pour ce faire, une procédure en quatre étapes est utilisée: analyse d'items, analyse factorielle exploratoire, analyse du fonctionnement différentiel d'items (FDI) et analyse factorielle confirmatoire. Un total de 2787 sujets (700 hommes anglophones, 928 femmes anglophones, 567 hommes francophones et 592 femmes francophones) a répondu aux énoncés des deux échelles du BIDR. Cet échantillon provient de quatre études différentes (une francophone et trois anglophones). La version abrégée proposée comporte 21 énoncés dont huit pour l'échelle d'autoduperie et 13 pour l'échelle d'hétéroduperie. Les analyses factorielles confirmatoires montrent que cette version abrégée présente des qualités psychométriques similaires pour les deux langues. Cependant, les coefficients KR-20 de l'échelle d'autoduperie sont légèrement sous le seuil minimal accepté en recherche de 0,60 proposé par Robinson, Shaver et Wrightsman (1991). D'autres recherches sont donc nécessaires afin de reformuler ou remplacer certains énoncés de cette échelle.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise