Publication :
Traduction de néologismes en littérature fantastique - Étude de cas sur la traduction française de The Stormlight Archive de Brandon Sanderson

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2021
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
La traduction des néologismes présents dans la littérature fantastique est un sujet qui a, au mieux de nos connaissances, été très peu étudié. Jusqu'à présent, la plupart des recherches à ce sujet sont des études de cas précises qui sont souvent difficilement applicables à l'ensemble du domaine. Pourtant, ces néologismes peuvent représenter un enjeu considérable pour les traducteurs qui y ont affaire. Nous jugeons donc pertinent, considérant la popularité du genre fantastique, d'explorer quelles stratégies de traduction sont les plus efficaces dans ce contexte. Nous nous servons considérons représentative du publié e au XXI e siècle : , comme base pour notre étude de cas sous genre fantastique, d'une œuvre que nous de la high fantasy The Stormlight Archive telle qu'elle est de Brandon Sanderson. Nous recensons les néologismes formels contenus dans les trois premiers tomes publiés et traduits de cette série et analysons les stratégies employées par la traductrice Mélanie Fazi pour les rendre en français , de même que l'efficacité de ces traductions. Nous avançons que dans le cadre d'une œuvre de fantasy se déroulant dans un univers inventé, un postulat de traduction d'orientation cibliste est à prioriser. Les stratégies néologiques utilisées en anglais n'ont pas nécessairement à être imitées en français, et plusieurs variétés de néologismes français peuvent être créés à partir d'un même type de construction morphologique anglaise. Nous présentons plusieurs exemples de stratégies possibles et analysons leurs forces et leurs faiblesses respectives, autant d'un point de vue morphologique que pratique. Nous nous servons des informations ainsi amassées pour rédiger ce mémoire, qui, nous l'espérons, pourra servir de guide pour aider les futurs traducteurs de romans fantastiques à traduire les néologismes auxquels ils seront confrontés. Notre guide ne se veut toutefois ni exhaustif ni prescriptif, et ne constitue qu'un document pouvant servir de soutien aux traducteurs.
The translation of neologisms featured in fantasy literature has, to the best of our knowledge, been the subject of few studies. Until now, most research on this topic consists of specific case studies that can hardly be applied to the entire field. Nonetheless, these neologisms represent a great challenge for translators. We therefore deem pertinent, considering the popularity of the fantasy genre, to explore which translation strategies can be the most efficient in this context. As the basis of the case study, we selected a work we consider representative of the current high fantasy subgenre: The Stormlight Archive by Brandon Sanderson. We identify the formal neologisms featured in the first three books of the series and analyze the strategies used by translator Mélanie Fazi to render them into French, as well as the efficiency of these translations. We argue that, with a fantasy work set an imaginary universe, a domesticating approach should be prioritized. Indeed, neologizing strategies used in English do not necessarily have to be reproduced in French, and many types of neologisms in French can be created from one type of morphological construction in English. We discuss several examples of possible strategies and analyze their respective strengths and weaknesses, both from morphological and practical standpoints. Our goal is that the information contained in this thesis can serve as a guide for future translators faced with neologisms in fantasy. However, this guide is neither exhaustive nor prescriptive; it is but a document aiming to support translators.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise