Publication :
Le discours interne en contexte sportif : analyse auprès de joueurs de tennis d'élite et de leur parent en tournoi

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2018
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Alors que plusieurs chercheurs se sont intéressés au discours interne comme stratégie pour améliorer la performance sportive, peu d’études ont porté sur le discours interne automatique des athlètes juniors d’élite en compétition. De plus, bien que l’expérience des parents s’avère importance à étudier, le contenu de leur discours interne lors des compétitions de leur enfant n’a pas été documenté jusqu’à présent. Cette thèse se penche sur le discours interne automatique des joueurs de tennis juniors d’élite et de leur parent le plus impliqué, en lien avec les émotions vécues pour les événements jugés importants des matchs d’un tournoi de tennis. En guise de premier article, une synthèse critique de l’état de la littérature sur le discours interne en contexte sportif a été réalisée. Il a identifié les principales conclusions et les limites des recherches afin de soulever les avenues de recherche future. L’importance d’étudier en profondeur le discours interne automatique en contexte de compétition a notamment été mise de l’avant. Le deuxième article rapporte une analyse thématique du discours interne automatique de joueurs de tennis juniors d’élite pour des événements jugés importants d’un tournoi de tennis. Des entretiens semi-structurés ont été réalisés auprès de six joueurs de tennis âgés de 14 à 17 ans, après le dernier match disputé lors d’un tournoi d’envergure. Durant ces entretiens, les participants ont été interrogés au sujet de leur discours interne et de leurs émotions pour les événements jugés importants de leurs matchs. L’analyse thématique, guidée par l’approche de Miles, Huberman, et Saldaña (2013), a révélé la présence de huit catégories de discours interne : (a) émotion positive (b) inquiétudes (c) ruminations (d) pression de performance (e) désengagement (f) motivationnel (g) cognitif et (h) contrôle émotionnel. L’importance accordée aux émotions a permis de relever que certaines catégories de discours interne représentent l’expression de l’émotion vécue (p. ex. ruminations) alors que d’autres formes de discours interne sont utilisées par l’athlète dans le but de s’autoréguler et gérer une émotion (p. ex. contrôle émotionnel). Parmi les catégories identifiées, deux d’entre elles (c.-à-d. les ruminations et le discours interne lié à la pression de performer) n’avaient pas été observées jusqu’à présent dans la littérature sur le discours interne. La présence de nouvelles catégories pourrait s’expliquer notamment par la réalité propre à l’expérience unique et au contexte des joueurs de tennis interrogés, de même que la méthodologie novatrice employée. Le troisième article présente une étude de cas multiple portant sur le contenu du discours interne automatique de joueurs de tennis junior d’élite et de leur parent durant les matchs d’un tournoi. Les entretiens individuels semistructurés réalisés auprès de deux cas contrastes parmi les six joueurs (un cas étant représenté par un joueur de tennis et son parent le plus impliqué) ont été sélectionnés pour cette étude. Les résultats ont été analysés suivant la stratégie de l’étude de cas multiple (Yin, 2014) combinée à l’enquête de narration (Polkinghorne, 1995). L’analyse du discours interne révèle que son contenu est lié à l’expérience émotionnelle des joueurs et des parents selon les événements jugés importants durant les matchs. Les analyses intracas révèlent qu’il existe une similarité quant à l’importance de gagner les matchs dans le discours interne du premier cas alors qu’une tendance plus prononcée à s’autoréguler se reflète dans celui du second cas. Ces similarités amènent à s’interroger sur l’influence des parents dans l’importance que les athlètes accordent à gagner et dans les stratégies qu’ils utilisent pour s’autoréguler. Les analyses intercas révèlent la présence de différences entre les joueurs et entre les parents, pouvant être comprises à la lumière de leur profil respectif. Sur la base de ces résultats, il semble important de s’intéresser aux différences individuelles dans l’étude du discours interne. Ce projet de thèse est, à notre connaissance, le premier projet à étudier le phénomène du discours interne automatique chez des joueurs de tennis juniors d’élite et de leur parent à l’aide d’une méthodologie novatrice. Ce projet offre un portrait riche et détaillé du discours interne automatique des joueurs et des parents interrogés.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat