Publication :
La nature humaine à l'ère de la technique moderne : Quelles mutations?

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2012
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Dans une modernité caractérisée par la capacité de l'être humain de manipuler son milieu extérieur et intérieur, la technique moderne s'est transformée en une bio-technique faisant de l'homme son objet de recherche. Par l'intermédiaire de cette technique qui contribue de manière essentielle au façonnement de l'homme dans sa corporéité, le critère thérapeutique tend à s'effacer dans la médecine biotechnologique. La technique du enhancement ou de l'amélioration semble prendre le dessus. Les diagnostics prénatal et préimplantatoire en sont des exemples d'actualité. Dans ce contexte de transformation de l'être humain par la technique, le concept de nature humaine a rejailli au sein du discours moral et scientifique contemporain. Il relance la question de la condition humaine et de sa finitude, en particulier du point de vue scientifique. Ce concept d'abord chrétien, repris et abandonné par la modernité, se présente sous de nouvelles formes distinctes avec Habermas et les posthumanistes afin de conceptualiser de nouveau la condition de l'homme transformé par la technique. Pourquoi Habermas propose-t-il, à partir de ce concept, une éthique de l'espèce humaine qui, sans être une essence, vise la protection du fondement de la liberté humaine en interdisant les modifications du génome humain? Pourquoi, à l'opposé, les posthumanistes cherchent-ils à abolir le concept de nature humaine et proposent-ils une conception de l'humanité disposant d'une nouvelle forme d'existence posthumaine, matérialisée par le couplage de l'homme et de la machine et permettant de réaliser le rêve mythique d'être une créature « surdouée » et « immortelle »? Dans un monde où la science et la technique restent synonymes de« vérité», quel rôle peut jouer le concept de nature humaine, jugé obsolète par la modernité, dans le débat éthique contemporain qui soulève des inquiétudes concernant l'avenir de l'humanité? Entre l'humain que nous sommes et le posthumain que nous désirons être, sommes-nous à la croisée d'une mutation dans notre compréhension de l'être humain?
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat