Publication :
Validation d'une grille d'observation des comportements de douleur chez les personnes atteintes de troubles neurocognitifs majeurs

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2019
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Malgré sa prévalence importante, la douleur est sous-évaluée, ignorée ou insuffisamment prise en charge chez les aînés présentant des troubles neurocognitifs majeurs (TNCM) en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) (Savoie, Misson & Verreault, 2012). La sous-détection de la douleur peut être le résultat de nombreux facteurs, dont le manque de précision des outils de dépistage utilisés. Ce projet s’intéresse particulièrement au rôle de ceux-ci. Un des instruments validés pour dépister la douleur chez cette clientèle est le Pain Assessment Checklist for Seniors with Limited Ability to Communicate (PACSLAC) (Fuchs-Lacelle & Hadjistravopoulos, 2004). Sa version française (PACSLAC-F) a été validée et recommandée par l’équipe de mentorat du Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ) afin d’être utilisée en CHSLD (Aubin et al., 2008). L’outil a contribué à améliorer la capacité des intervenants à observer les résidents, à favoriser la communication et à valoriser leur travail, mais ce dernier comporte un grand nombre d’items, dont certains sont imprécis. Ayant obtenu les mêmes résultats en Saskatchewan, Fuchs-Lacelle et Hadjistravopoulos (2004) ont validé une version raccourcie de l’outil (PACSLAC-II) (Chan, Hadjistravopoulos, Williams & Lints-Martindale, 2014). D’après ces auteurs, cette version réduite (de 60 à 31 items) démontre une plus grande capacité à différencier la douleur que tous les autres outils, y compris le PACSLAC original. Le but de cette étude est de valider la version française du PACSLAC-II afin d’offrir un outil plus efficient pour la pratique infirmière francophone. La fidélité test-retest et inter-observateurs, la validité de convergence, la cohérence interne et l’utilité clinique du PACSLAC-II-F ont été mesurées auprès de 83 aînés atteints de TNCM en CHSLD. La corrélation de Pearson (r <.0001) démontre une relation forte entre les deux versions avec un score de 0,61 ainsi que pour le test-retest, avec un résultat de 0,71. Ces résultats permettent d’envisager l’utilisation du PACSLAC-II-F dans les CHSLD du Québec.
Despite its high prevalence, pain is poorly understood and is, therefore, ignored or inadequately cared for seniors with mild neurocognitive disorder (MNCD) in long-term care (LTC) (Savoie, Misson, & Verreault, 2012). The under-detection of pain can be the result of many factors. This project specifically focuses on the role of pain screening tools. One of the validated and recognized instruments for screening patients with MNCD is the Pain Assessment Checklist for Seniors with Limited Ability to Communicate (PACSLAC) (Fuchs-Lacelle & Hadjistravopoulos, 2004). Its French version, the PACSLAC-F, has been validated and recommended by Centre d’excellence sur le vieillissement de Québec (CEVQ)’s mentoring team to be use in LTC (Aubin et al., 2008). As reported by them, the PACSLAC-F has helped to improve the ability of caregivers to detect pain, promote communication and value their work. These caregivers, however, mentioned the large number of items included in the tool and the imprecision of some behaviors they had to observe. Having obtained the same results in Saskatchewan, Fuchs-Lacelle and Hadjistravopoulos (2004) validated a shortened version of the tool named PACSLAC-II (Chan, Hadjistravopoulos, Williams & Lints-Martindale, 2014). According to these authors, this shorter version (from 60 to 31 items) demonstrates a greater ability to differentiate pain than any other tool, including the original PACSLAC. The purpose of this study is to validate the French version of the PACSLAC-II to offer a more efficient tool for French nursing practice. Test-retest and interobserver fidelity, convergence validity, internal consistency and clinical utility of the PACSLAC-II-F were measured in 83 older adults with MNCD in LTC. The Pearson correlation (r <.0001) demonstrated a strong relationship between the two versions, with a score of 0.61, and also for the test-retest, with a result of 0.71. These results suggest that the use of PACSLAC-II-F could be considered in LTC in Quebec.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise