Publication :
Évolution de l'épidémie du VIH en présence d'interventions ciblant le milieu prostitutionnel au Bénin : analyses de tendance et des techniques de collectes de données comportementales

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2012
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Cette étude à trois volets a été conduite au Bénin et porte sur 1) l’évaluation de la tendance des infections sexuellement transmissibles y compris l’infection à VIH (IST/VIH) et des comportements sexuels associés chez les travailleuses du sexe (TS) de 1993 à 2008 dans un contexte où se développaient des interventions préventives ciblant le milieu prostitutionnel (projet canadien de 1992 à 2006 suivi de l’appropriation des activités par la partie nationale), tout en examinant l’impact du changement dans le modèle d’intervention après le désengagement du projet canadien en 2006, 2) la comparaison des prévalences des IST/VIH et des comportements associés dans la population générale de Cotonou entre 1998 et 2008, 3) la comparaison de la technique d’entrevue individuelle face-à-face (FTFI) à la nouvelle technique d’entrevue de groupe par boîte de votation confidentielle (PBS). De 1993 à 2008, il y a eu une diminution significative dans les prévalences des IST/VIH chez les TS. Ces diminutions étaient très marquées à Cotonou pour le VIH (53,3% à 30,4%; p-ajusté=0,0001) et la gonorrhée (43,2% à 6,4% ; p-ajusté < 0,0001). Par contre, il y a eu une hausse significative dans la prévalence de la gonorrhée entre 2005 et 2008 (rapport de prévalences : RP=1,76 ; Intervalle de confiance à 95% : [1,17-2,65]) après le désengagement du projet canadien. À Cotonou où les interventions ciblées ont connu une intensification entre 2001 et 2006, la prévalence du VIH a diminué significativement de 83% entre 1998 et 2008 (3,0 à 0,5%; p-ajusté=0,002) chez les jeunes hommes de 15 à 29 ans de la population générale. Le PBS a permis d’éliciter une fréquence accrue des comportements sexuels à risque du VIH par rapport au FTFI, et réduirait donc le biais de désirabilité sociale. L’étude met en évidence que dans les pays où l’épidémie du VIH est encore concentrée au sein des TS comme c’est le cas au Bénin, le ciblage préventif du milieu prostitutionnel reste l’intervention la plus efficace pour contrôler l’épidémie. Dans ce contexte où l’exactitude dans la mesure des comportements sexuels est d’importance capitale pour la planification d’interventions efficaces ainsi que leur évaluation, la technique PBS devrait être intégrée aux enquêtes comportementales.
This study carried out in Benin had three components associated with the following objectives: 1) to assess the time trends in the prevalence of HIV and other sexually transmitted infections (HIV/STI) and associated sexual behaviors among female sex workers (FSW) from 1993 to 2008, while preventive interventions targeting the sex work milieu were ongoing (developed by the Canadian project from 1992 to 2006 before being taken over by the national authorities) and assess the impact of change in intervention model on trends after the disengagement of the project in 2006, 2) to assess the change in HIV/STI prevalence and associated behaviors in the general population of Cotonou between 1998 and 2008, 3) to compare the method of individual face-to-face interviews (FTFI) to that of polling booth surveys (PBS). From 1993 to 2008, there was a significant decrease in HIV/STI prevalence among FSW and this decrease was very strong in Cotonou for HIV (53.3% to 30.4%, adjusted-p=0.0001) and gonorrhea (43.2 % to 6.4%, adjusted-p < 0.0001). On the other hand, from 2005 to 2008, there was a significant increase in gonorrhea prevalence (prevalence ratio: PR=1.76, 95% confidence interval: [1.17-2.65]) after disengagement of the Canadian project in 2006. In Cotonou, where the targeted interventions were reinforced between 2001 and 2006, HIV prevalence significantly decreased by 83% between 1998 and 2008 (3.0 to 0.5 %, adjusted-p=0.002) among young men of the general population aged 15-29 years. More HIV-related risky sexual behaviors were reported through PBS than through FTFI, thus suggesting that the former reduces social desirability biases. The study shows that in countries where the HIV epidemic is still concentrated among FSW as in Benin, preventive interventions targeting the sex work milieu remain the most effective intervention for a reliable control of the epidemic. Within this context where accurate data on sexual behaviors are of central importance for the design of effective preventive interventions as well as the assessment of their impact, PBS should be integrated into behavioral surveys.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat