Publication :
Internalisation des valeurs de la finance durable : les déterminants organisationnels

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2022
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Ce mémoire contribue au champ de la finance durable et répond à la question de recherche « quels sont les facteurs déterminants organisationnels qui contribuent à l'internalisation des valeurs de la finance durable dans les pratiques de gestion ? ». Il est composé de deux articles. Le premier article examine les fondations de la finance durable définie comme l'intégration par les entreprises œuvrant dans le secteur financier, des préoccupations d'ordre environnemental, social et de gouvernance (ESG) dans leur prise de décision et leurs activités organisationnelles. Car, les investisseurs et les agences de notation considèrent de plus en plus les facteurs ESG comme des déterminants de la viabilité à long terme des entreprises du secteur financier. La revue de littérature montre que, en réponse à cette attente des parties prenantes, ces entreprises font face à l'obligation d'internaliser les facteurs non financiers ESG dans leurs processus de gestion responsable et de création de valeurs durables. Le deuxième article répond à la question de savoir « comment les compagnies d'assurance internalisent-elles les valeurs de la finance durable dans leurs pratiques de gestion ? ». Après avoir réalisé des entrevues auprès d'assureurs européens, il est possible de constater que la perception en matière de développement durable, qui est souvent large et complexe, vient influencer le degré d'internalisation de ces valeurs dans les pratiques de gestion. L'analyse des résultats permet d'observer que les entreprises déterminent d'abord leur intention, par l'engagement de la direction, leur motivation et leur structure de gouvernance. Ensuite, celles-ci déploient une approche basée sur une combinaison de mécanismes formels et informels. Plus précisément, la culture organisationnelle, le leadership et les pratiques de gestion soutiennent la durabilité, autant que les politiques, les processus et les indicateurs de performance ESG. Finalement, un modèle intégré a pu être proposé à la suite de cette étude qui s'avère utile pour les gestionnaires d'assureurs qui désirent s'approprier les valeurs de la finance durable ou améliorer leurs pratiques de gestion en ce sens.
This dissertation contributes to the field of sustainable finance and answers the research question "what are the organizational determinants that contribute to the internalization of sustainable finance values in management practices? It is composed of two articles. The first article examines the foundations of sustainable finance, defined as the integration of environmental, social and governance (ESG) concerns into the decision-making and organizational activities of companies operating in the financial sector. This is because investors and rating agencies are increasingly considering ESG factors as determinants of the long-term viability of companies in the financial sector. The literature review shows that, in response to this stakeholder expectation, these companies are faced with the obligation to internalize non-financial ESG factors in their responsible management and sustainable value creation processes. The second article answers the question "how do insurance companies internalize the values of sustainable finance in their management practices? After conducting interviews with European insurers, it is possible to observe that the perception of sustainable development, which is often broad and complex, influences the degree of internalization of these values in the management. The analysis of the results shows that companies first determine their intention through management commitment, motivation and governance structure. Then, they deploy an approach based on a combination of formal and informal mechanisms. Specifically, organizational culture, leadership and management practices support sustainability, as do policies, processes and ESG performance indicators. Finally, an integrated model was proposed as a result of this study, which is useful for insurer managers who wish to appropriate the values of sustainable finance or improve their management practices in this sense.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document