Publication :
La représentation de l'islam au Québec : analyse de contenu de mémoires présentés à la commission Bouchard-Taylor

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2009
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
L'intérêt de cette étude a porté sur les difficultés culturelles d'intégration de la minorité musulmane au Québec. En procédant à l'analyse de contenu de douze mémoires déposés à la commission Bouchard-Taylor, en 2007, nous apprenons l'existence d'une représentation très négative de l'islam et des musulmans. L'islam est perçu, en effet, comme essentiellement violent, extrémiste et misogyne. De plus, il est associé à la quête de pouvoir et au refus des idéaux de la modernité. Cependant, les critiques adressées à l'islam représentent une invitation à la médiation sociale lancée aux musulmans. L'objectif consiste à résoudre le conflit de normes qui oppose les sociétés d'installation occidentales à l'islam, notamment en ce qui concerne le statut de la femme et le droit à la liberté de religion. L'islam est convié de ce fait à construire en son sein une éthique pluraliste afin de s'insérer dans l'environnement sécularisé de la société québécoise. Or, la représentation sociale stéréotypée qui est proposée de l'islam, dans les mémoires analysés, ne favorise pas la participation des musulmans à la médiation sociale. Par ailleurs, les individus rejettent le catholicisme en tant que système de régulation des rapports sociaux, au même titre que l'islam. Ils proposent une laïcité hybride pour le Québec, laïque et libérale, qui donne à voir l'existence d'un rapport ambivalent à la religion. Le principe de l'égalité des sexes au Québec est également affirmé. Il est envisagé comme un droit des femmes à disposer de leurs corps.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise