Publication :
Implication des récepteurs D²dans la tâche de labyrinthe radial win-stay chez le rat

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
1998
Direction de publication
Direction de recherche
Doyon, Julien
Soghomonian, Jean-Jacques
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Une injection intrastriatale de l'agoniste D2 quinpirole facilite l'apprentissage de la tâche de labyrinthe radial win-stay (Packard et White, 1991). Trois expériences sont effectuées pour approfondir l'étude de l'implication des récepteurs dopaminergiques D2 dans ce type l'apprentissage et aussi pour vérifier l'impact de cet effet sur l'expression du proto-oncogène c-fos. Dans la première étude nous parvenons à répliquer l'effet facilitateur du quinpirole mais il comporte des faiblesses et nous reprenons la procédure dans une deuxième étude. Dans cette deuxième étude un groupe supplémentaire reçoit préalablement une injection i.p. de l'antagoniste D2 sulpiride. Les résultats démontrent que l'injection de quinpirole n'améliore pas la performance et que le groupe recevant préalablement l'injection de sulpiride à étonnamment une meilleure performance. Une troisième étude est reconduite. De nouveau, l'effet facilitant du quinpirole n'est pas observé et le sulpiride induit une amélioration non significative de la performance. L'impact de ces procédures, sur l'expression du c-fos, n'a pas été effectué faute d'avoir réussi à maîtriser l'effet recherché. La discussion s'attarde à identifier les raisons pouvant expliquer ces difficultés à observer l'effet de facilitation induit par le quinpirole.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise