Publication :
Caractérisation de la présence d'anticorps anti-mitochondriaux associés au lupus érythémateux disséminé

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2017
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Les mitochondries sont des organelles intracellulaires impliquées dans de nombreuses voies biologiques. Suite à la mort ou l’activation de certains types cellulaires, elles peuvent être relarguées dans le milieu extracellulaire où, elles sont reconnues comme des signaux de danger (DAMPS), générant une réponse pro-inflammatoire par le système immunitaire inné. Les interactions entre les mitochondries et l’immunité adaptative sont encore méconnues. Neuf classes d’anticorps anti mitochondriaux (AMA M1 à M9) ont été décrits différentes pathologies telles que la syphilis, la cirrhose biliaire primitive (CBP), le lupus érythémateux disséminé (LED) ou le syndrome des anti phospholipides (APS), sans que leur association avec l’expression clinique de ces maladies n’ait jamais été étudiée. Dans la présente étude, nous avons développé des méthodes de détection des AMA et anti-ADN mitochondrial (AMtDNA) puis étudié des corrélations entre la présence de ces anticorps et les caractéristiques de la maladie exprimées par des patients lupiques. Nous avons mis en évidence une association protectrice des AMA envers les évènements thrombotiques ainsi qu’une corrélation entre les niveaux d’AMtDNA et une élévation de l’index d’activité de la maladie (SLEDAI) en lien avec un accroissement des anticorps ciblant l’ADN double-brins (DsDNA).
Mitochondria are intracellular organelles that are involved in a vast number of biological pathways. They may be released in the extracellular milieu upon cell death or the activation of several types of cells where they will be recognized as danger signals (DAMPs), eliciting a pro-inflammatory response by the innate immune system. To this day, interplays between mitochondria and the adaptive branch of the immunity are poorly defined. Nine classes of anti mitochondrial antibodies (AMA M1 to M9) were reported in diseases such as syphilis, primary biliary cirrhosis (PBS), systemic lupus erythematosus (SLE) or the anti-phospholipid syndrome (APS) but their association to the clinical manifestations of these diseases have never been studied. In the present study, we developed methods for the detection of AMA and anti-mitochondrial DNA antibodies (AMtDNA) then studied correlations between the presence of these antibodies and clinical features expressed by lupus patients. We found a protective association of AMA towards thrombotic events and that AMtDNA levels correlates with an increase of the SLE disease activity index (SLEDAI) linked to an increase of the antibodies targeting double-stranded DNA (DsDNA).
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise