Publication :
Le rôle de l'hormonothérapie dans le développement de la dépression chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate : une étude longitudinale

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2010
Direction de publication
Direction de recherche
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
L'hormonothérapie (HTX) est un traitement couramment administré chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate et qui peut avoir des répercussions sur leur bien-être émotionnel, en incluant une occurrence possible de dépression. Les études qui ont évalué la relation entre l'HTX et le développement de la dépression chez ces patients ont tantôt démontré une telle association et tantôt non. Une explication avancée serait que le cancer de la prostate et ses traitements puissent mener à des altérations dans les niveaux de testosterone et de Cortisol pouvant être associées à la dépression. Cependant, ces études comportaient plusieurs limites méthodologiques dont l'utilisation d'un devis de recherche transversal et l'absence d'un groupe contrôle approprié. La présente thèse compte deux articles empiriques issus de la même étude longitudinale menée auprès de 60 participants traités par radiothérapie seule (n = 32) ou combinée à de l'HTX (n = 28) évalués avant le début des traitements et à sept autres reprises sur une période de 16 mois. Cette thèse visait à répondre aux objectifs principaux suivants : (1) vérifier si l'introduction de l'HTX (et le retrait) de l'HTX étaient associés à une augmentation (et une diminution) des troubles dépressifs et de la sévérité de la dépression; (2) documenter l'évolution des niveaux sanguins de testosterone et de Cortisol dans chacun des groupes; et (3) évaluer la relation entre les niveaux hormonaux de testosterone et de Cortisol et la dépression. Globalement, les résultats obtenus suggèrent que l'HTX a eu un impact mineur sur le développement et la résolution de la dépression chez ces hommes. Par ailleurs, les niveaux de testosterone et de Cortisol ont diminué de façon significative dans les deux groupes de traitement. Néanmoins, la baisse de testosterone dans le groupe qui recevait de l'HTX n'était pas associée significativement à la dépression alors que des scores plus élevés de Cortisol étaient significativement reliés à des niveaux plus importants de dépression, et ce, dans les deux groupes de traitement. Ces résultats contribuent au développement d'une meilleure compréhension de la relation entre les traitements oncologiques, les changements hormonaux et la dépression. Il apparaît maintenant important d'investiguer davantage les différents mécanismes hormonaux et psychologiques sous-jacents au développement de la dépression chez cette population.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat