Publication :
Le vieillissement de la voix : de la production à l'évaluation

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2017
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Le vieillissement normal entraîne de nombreux changements sur les plans cognitifs, moteurs et linguistiques. Toutefois, l’avancement en âge affecte également une autre facette moins connue de la communication, c’est-à-dire la phonation. Au vu de l’importance de la production de la voix dans la communication verbale humaine, l’objectif de cette thèse était d’examiner l’impact du vieillissement normal et son interaction avec d’autres facteurs sur la production et l’évaluation subjective de la voix. L’exercice du chant et le tabagisme ont été les principaux facteurs étudiés. Quatre études semi-expérimentales transversales de groupe ont été conduites, lors desquelles 267 participants ont produit ou ont évalué des échantillons de voix dans différents contextes. L’Étude 1 visait à examiner l’effet du vieillissement sur la production et l’autoévaluation de la voix. L’Étude 2 avait pour objectif d’étudier l’influence potentiellement positive d’une habitude de vie, l’exercice du chant, sur la relation entre le vieillissement et la voix. L’Étude 3 visait à étudier l’influence potentiellement négative d’une habitude de vie, le tabagisme, sur cette même relation. Finalement, l’Étude 4 avait pour but d’examiner l’effet des facteurs propres au locuteur et à l’évaluateur sur l’évaluation de la voix dans le vieillissement. Les résultats des études confirment que le vieillissement normal a un effet négatif sur la production de la voix tel que mesuré sur différents paramètres acoustiques. Les études démontrent toutefois que l’habileté à moduler l’amplitude et la fréquence de la voix est préservée dans le vieillissement, tant chez les fumeurs que chez les non-fumeurs, du moins jusqu’à 75 ans. De plus, les résultats de l’Étude 2 ont révélé que l’exercice du chant protégeait dans une certaine mesure la voix du déclin de stabilité associé au vieillissement normal. Les résultats de l’Étude 3 ont ensuite confirmé que le tabagisme a de nombreux effets négatifs sur la production de la voix, dont plusieurs sont dépendants de l’âge du locuteur. Les résultats de l’Étude 4 ont montré que l’âge de l’évaluateur a une influence sur l’évaluation de la voix, et que l’influence des facteurs propres au locuteur tels que son âge, son statut tabagique et son sexe est plus grande encore. Les résultats de l’Étude 4 démontrent également que le désir d’interagir avec un locuteur n’est pas associé à l’évaluation de la qualité acoustique de la voix, mais plutôt à son évaluation psychosociale. Ces résultats font échos à l’Étude 1, qui a révélé que l’autoévaluation de la voix est également grandement influencée par des facteurs psychosociaux et peu par la qualité acoustique de la voix. Ces études contribuent à accroître les connaissances sur l’impact du vieillissement normal sur la production de la voix ainsi que sur l’évaluation auditive-perceptuelle et psychosociale de la voix.
Normal aging causes numerous cognitive, motor and linguistics changes, which have been extensively documented. Aging also affect the production of voice, an important aspect of human communication. Considering the key role voice production has in verbal human communication, the main objective of this thesis was to examine the impact of normal aging on voice production and subjective evaluation. In addition, the effects of singing and cigarette smoking on the aging voice were examined. Four quasi-experimental cross-sectional group studies were conducting, through which 267 participants produced or evaluated voice samples in different contexts. Study 1 aimed to examine the effects of aging on voice production and self-evaluation. The objective of Study 2 was to study the potentially positive influence of a life habit, singing practice, on the relationship between aging and voice. Study 3 aimed at studying the potentially negative influence of a life habit, singing practice, on this same relationship. Finally, the purpose of Study 4 was to examine the effects of talkers’ and listeners’ factors on voice evaluation in aging. Our results demonstrate that normal aging has a negative effect on voice production as measured by a large number of acoustical parameters. Our results also demonstrate that the ability to modulate voice amplitude and frequency was preserved in aging in both smoking and non-smoking adults, at least until 75 years old. Moreover, the results of the Study 2 revealed that singing practice has a protective effect on the decline in voice stability associated with aging. Study 3 confirmed that smoking has numerous negative effects on voice production, some of which being dependent on age, some of which independent. The results of Study 4 showed that listeners’ age had an influence on voice evaluation, and that the influence of talkers’ factors such as age, sex and smoking status was even more important. The results of Study 4 demonstrate that the desire to interact with a speaker is not associated with the acoustical quality of his voice but instead depends on its psychosocial evaluation. These results echo Study 1 that revealed that voice auto-evaluation is also greatly influenced by psychosocial factors and less by voice acoustic quality. Taken together, these studies contribute to increase the knowledge base on the impact of normal aging on voice production and evaluation.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
thèse de doctorat