Publication :
L'acajou aux Fidji : un arbre au coeur des préoccupations environnementale, sociopolitique et économique

En cours de chargement...
Vignette d'image
Date
2008
Direction de publication
Titre de la revue
ISSN de la revue
Titre du volume
Éditeur
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Numéro de revue
Résumé
Les plantations fidjiennes d’acajou (Swietenia macrophylla) occupent une place particulière dans le schéma international de l’exploitation forestière et dans la société fidjienne en tant que ressource nationale de premier ordre. La première partie traite du contexte international de surexploitation de l’acajou sauvage, comment cette exploitation pose problème et comment elle contribue à positionner les plantations fidjiennes de façon avantageuse. L’échelle nationale est posée dans la deuxième partie pour tenir compte des paramètres insulaires particuliers tels la superficie limitée du territoire et la fragilité des écosystèmes dans le développement des plantations fidjiennes. La troisième partie témoigne du besoin d’appréhender les plantations fidjiennes d’acajou dans leur contexte sociopolitique et économique. La géographie culturelle permet de traiter de la fracture ethnique de Fidji ainsi que de la question des terres communales et des modes agricoles vivriers et rentiers pour y superposer adéquatement la trame qui concerne l’acajou fidjien. L’étude des plantations fidjiennes d’acajou implique forcément un jeu d’échelles, si bien qu’une approche holistique et interdisciplinaire apparaît nécessaire pour mieux saisir la dynamique des liens environnementaux, sociopolitiques et économiques s’articulant autour de ces plantations, seule façon de rendre justice à la complexité de la situation.
From the mid 1990s to the beginning of the twenty-first century, big-leaf mahogany (Swietenia macrophylla) plantations have become a major economic and sociopolitical consideration in Fiji. Although they are of interest principally because of their economic value, this paper argues that environmental and sociopolitical aspects of the plantations must be taken into account. The first part considers the international scale illustrating that big-leaf mahogany is the most commercially important timber species in the Neotropic zone and is facing global overexploitation. This reality contributes to the advantageous position of planted Fiji mahogany. This much said, Fiji as an island state presents a number of distinctive parameters, notably a limited land surface and fragile ecosystems. The second part of this study elaborates on the history and management of Fiji mahogany in order to take into account their specific parameters. The third part will discuss the place mahogany plantations occupy in Fiji’s economic and sociocultural configuration. Through a geocultural approach, the study focuses on the distinctive population dynamic in Fiji where ethnic Fijians and Indo-Fijians have cohabited for about four generations in a complex situation, notably with regard to indigenous land tenure, productive versus subsistence agriculture, rural versus urban societies and a colonial regime. The study concludes that an interdisciplinary and multi-scale approach clarifies the complex situation in which the Fiji mahogany plantations are being developed.
Description
Revue
DOI
URL vers la version publiée
Mots-clés
Citation
Type de document
mémoire de maîtrise