Une période de maintenance est prévue mardi 27 février 2024 entre 8h et 10h. Le service CorpusUL ne sera pas disponible pendant cette période. // A maintenance period is planned on Tuesday February 27st 2024 between 8am and 10am. CorpusUL will be unavailable during this time.
Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Personne :
Chabot, Julien-Bernard

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

Chabot

Prénom

Julien-Bernard

Affiliation

Université Laval. Département de littérature, théâtre et cinéma

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf10815452

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
En cours de chargement...
Vignette d'image
PublicationAccès libre

L'autocratisme dans les romans d'enfance de Réjean Ducharme

2013, Chabot, Julien-Bernard, Beaudet, Marie-Andrée

Les romans d’enfance de Réjean Ducharme (L’océantume, L’avalée des avalés, Le nez qui voque) se caractérisent par des personnages narrateurs hégémoniques qui s’escriment contre les autres discours romanesques, de façon à ériger leur langage en vérité unique, en parole absolue. Ils profitent des privilèges énonciatifs que leur accorde leur statut pour couvrir de leur voix un espace maximal au sein des œuvres et disqualifier, par des procédés tant monovocaux (critique directe) que bivocaux (ironie, parodie), les discours d’autrui. Il en résulte un monopole qui amoindrit la teneur hétérologique des romans et la centralise autour d’une instance de parole dominante. L’autocratisme désigne, dans une perspective générale, cette posture à l’égard des autres, qui témoigne d’un fort désir d’autonomie. Dans une perspective plus restreinte, il désigne également une posture narrative qui instaure, par le biais de la régulation des discours à laquelle elle procède, une forme romanesque particulière : la poétique narrative de l’emprise.