Personne :
Giroux, Isabelle

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Giroux
Prénom
Isabelle
Affiliation
Université Laval. École de psychologie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11860339
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 2 sur 2
  • Publication
    Accès libre
    Correction cognitive des perceptions erronées lors de sessions de jeu à la roulette de casino
    (1996) Giroux, Isabelle; Ladouceur, Robert
    Aux États-Unis et au Canada, près des deux tiers de la population jouent régulièrement aux jeux de hasard (Ladouceur, 1996; Volberg, 1996). Les études empiriques ont démontré que les perceptions erronées sont prédominantes chez les individus participant a une activité de jeu. Peu d'études ont tente de modifier ces fausses conceptions. Ce mémoire évalue l'impact d'un programme de correction cognitive sur des variables cognitives, comportementales et physiologiques reliées aux jeux de hasard. Deux études ont permis d'observer ces variables chez des joueurs participant a des séances de roulette. A l'aide d'un protocole expérimental a cas unique, la première étude a pour objectif de vérifier le nombre de pensées erronées émises par le sujet avant et après correction cognitive lors d'une séance de jeu. La correction cognitive est strictement axée sur le lien erroné de dépendance fait par les gens entre des évènements produits au hasard, totalement indépendants. Une première séance de roulette de casino est effectuée, suivie d'une relance une semaine plus tard. Les résultats indiquent que le programme d'intervention cognitive réduit le nombre de perceptions erronées chez les joueurs, mais les nouvelles perceptions adéquates ne se maintiennent pas au moment de la relance. La deuxième étude reprend le but de la première. Elle a aussi pour objectif de vérifier a l'aide d'un protocole expérimental a cas unique le nombre de pensées erronées après une séance de correction cognitive axée sur le lien de dépendance fait entre des évènements indépendants. De plus, le rythme cardiaque sera observe lors des verbalisations adéquates et erronées. Les résultats indiquent que le programme d'intervention cognitive réduit le nombre de perceptions erronées chez les joueurs, et que le rythme cardiaque semble varier selon le type de verbalisation. Les implications cliniques et théoriques de ces résultats sont discutées en relation avec la psychologie cognitive des jeux de hasard et d'argent.
  • Publication
    Accès libre
    Les fausses croyances et les pertes perçues comme étant presque gagnantes à la loterie vidéo
    (2003) Giroux, Isabelle; Ladouceur, Robert
    Deux articles examinent les perceptions erronées des joueurs d'appareils de loterie vidéo (ALV), dont les pertes qui sont perçues comme étant presque gagnantes (PPPG). Pour la première étude, 105 joueurs d'AVL furent questionnés sur leurs conceptions erronées et les PPPG. Contrairement aux hypothèses, les joueurs fréquents ne discernent pas davantage les PPPG que les joueurs occasionnels et ils front pas un plus grand nombre de perceptions erronées. Des analyses a posteriori révélèrent des différences significatives entre les joueurs pathologiques et non pathologiques sur ces variables. C'est donc la présence ou l'absence de pathologie qui font ici la différence plutôt que la fréquence de jeu. La deuxième étude examina en laboratoire l'influence des PPPG sur le choix d'un ALV. Dans un design intra-sujet, 28 joueurs pathologiques ont joué sur 2 AVL, un ayant des PPPG et l'autre non. Les résultats démontrent comme prévu qu'une majorité de joueurs choisissent de continuer à jouer sur l'appareil ayant les PPPG. Cependant, cette préférence ne se traduit pas par une somme d'argent mise plus élevée sur cet appareil. Ces résultats sont discutés à l'aide de la psychologie cognitive du jeu.