Personne :
Jomphe, Valérie

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Jomphe
Prénom
Valérie
Affiliation
Université Laval. Département de mathématiques et de statistique
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11854011
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 2 sur 2
  • Publication
    Restreint
    Cognitive structure from childhood to adulthood in kindreds densely affected by schizophrenia and bipolar disorder
    (Elsevier Ltd., 2015-07-23) Mérette, Chantal; Jomphe, Valérie; Moreau, Isabel; Gilbert, Elsa; Paccalet, Thomas; Roy, Marc-André; Rouleau, Nancie; Cellard, Caroline; Maziade, Michel
    The developmental aspects of cognitive structures from childhood until adulthood and across different levels of risk for psychopathology have been little studied. The aim of the current study was to explore the cognitive factorial structure in subsamples from highly familial and densely affected kindreds of schizophrenia and bipolar disorder – i.e. affected adult members, non-affected adult members and high-risk youth. The same neuropsychological battery was administered in a sample of 480 participants: schizophrenia and bipolar patients (n=51), young high-risk offspring (n=61), non-affected adult relatives of patients (n=96), and controls (n=272). Exploratory Factorial Analysis was performed in the control sample and yielded a 5-factor solution: verbal comprehension, processing speed/working memory, visual learning and memory, verbal learning and memory, reasoning and problem solving. Confirmatory factor analysis indicated that the hierarchical 5-factor solution was well suited for the young high-risk offspring, the non-affected adult relatives of patient and the patients. A hierarchical model with a “g” factor was a good fit for all subsamples. These results suggest that cognitive impairments may aggregate in highly familial individuals.
  • Publication
    Accès libre
    Comparaison de la puissance de tests de déséquilibre de liaison dans les études génétiques
    (2006) Jomphe, Valérie; Mérette, Chantal; Genest, Christian
    L'identification du gène responsable d'une maladie peut être facilitée par des méthodes statistiques telles que des études d'association basées sur le déséquilibre de liaison. Différentes stratégies d'analyse sont possibles pour ce type d'étude. Comme pour les tests d'association classiques, un devis d'échantillonnage de cas-témoins peut être utilisé. Un deuxième devis possible est l'échantillonnage de trios. On peut également choisir d'étudier l'association allélique ou haplotypique des marqueurs génétiques sélectionn és. La présente étude vise à comparer par voie de simulation la puissance de tests de déséquilibre de liaison selon la stratégie d'analyse choisie. Dans un premier temps, on s'est intéressé à la comparaison des devis d'échantillonnage cas-témoins et trios ; dans un deuxième temps, on a comparé les approches allélique et haplotypique.