Personne :
Tremblay, Yohann

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Tremblay
Prénom
Yohann
Affiliation
Université Laval. Département de géologie et minéralogie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf12083462
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 3 sur 3
  • Publication
    Restreint
    Semi-automated filtering of data outliers to improve spatial analysis of piezometric data
    (Verlag Heinz Heise, 2015-04-19) Therrien, Pierre; Tremblay, Yohann; Comeau, Guillaume; Therrien, René; Talbot Poulin, Marie-Catherine; Lemieux, Jean-Michel; Fortier, Richard; Molson, John W. H.
    The identification and removal of data outliers remains a major challenge for spatial analysis of piezometric data. In this context, a simple semi-automated procedure for filtering outliers of depth to static water level was developed and used as a part of a regional groundwater-mapping project in the Québec Metropolitan Community, Québec, Canada. Following a few basic steps of data control, potential outliers were detected using two simple automated steps: (1) identifying water levels that are deeper than the 99th percentile of a high-reliability dataset compiled by groundwater professionals and assumed to adequately represent depths to static water level, and (2) using moving averages within a search radius of 250 m calculated around each well. All detected potential outliers were visually examined in a geographic information system and compared to neighbouring data before being kept or discarded. To evaluate the efficiency of the procedure, exploratory statistics, histograms and semi-variograms of the initial, intermediate and filtered datasets were compared to the high-reliability dataset. Objective interpolation was then performed using ordinary kriging. A cross-validation analysis showed a less biased and more accurate interpolation after applying the proposed outlier filtering procedure. Qualitative knowledge of the hydrogeological settings is an important component of this procedure which combines advantages of both manual and automated processing, making the procedure adaptive and easy to use. The final outcome of the proposed procedure is an improved interpolation map of depth to static water level along with minimised and low squared estimation errors.
  • Publication
    Accès libre
    Portrait des ressources en eau souterraine des îles de la Madeleine : atlas hydrogéologique
    (Université Laval. Département de géologie et de génie géologique, 2022-06-01) Lemieux, Jean-Michel; Germain, Alexandra; Tremblay, Yohann; Gatel, Laura; Arbour, Guillaume; Coulon, Cécile; Dupuis, J. Christian
    L’eau souterraine constitue l’unique source d’approvisionnement en eau potable des îles de la Madeleine. Elle est vulnérable à l’intrusion d’eau salée qui provient de la mer et aux nombreuses activités humaines qui peuvent avoir un impact sur la quantité ou la qualité de la ressource. Les changements climatiques pourraient aussi influer sur la disponibilité future de cette ressource. Une connaissance accrue sur l’eau souterraine et les aquifères qui la contiennent est nécessaire pour la mise en place de mesures de protection et de gestion durable de la ressource. La présente étude établit le Portrait des ressources en eau souterraine des îles de la Madeleine en recensant d’abord l’ensemble des connaissances existantes sur les eaux souterraines du territoire d’étude. Des données complémentaires de terrain ont ensuite été acquises. L’ensemble des informations récoltées ont enfin été intégrées et interprétées en format cartographique, principalement à l’aide d’une approche méthodologique basée sur la modélisation numérique des écoulements. Les aquifères au potentiel d’exploitation moyen à très élevé, composés principalement de grès, ont été identifiés. Ceux-ci contiennent la presque totalité de l’eau souterraine qui est actuellement exploitée et constituent la réserve principale en eau douce disponible pour les besoins futurs. Cette eau est de très bonne qualité et peut souvent être distribuée sans traitement particulier. Les aires d’alimentation de ces aquifères correspondent aux territoires qui devraient être ciblés par les mesures de protection et de gestion de la ressource. La consommation annuelle en eau douce est faible comparativement à la réalimentation annuelle des aquifères. Ainsi, la quantité d’eau contenue dans les aquifères suffit aux besoins en eau potable actuels. Les ressources en eau souterraine et les réseaux d'exploitation actuels semblent suffisants pour les besoins futurs de la municipalité selon les projections en 2050 de la hausse de la consommation et de la diminution du volume d’eau disponible causée par les changements climatiques.
  • Publication
    Accès libre
    Portrait des ressources en eau souterraine des îles de la Madeleine : rapport scientifique
    (Université Laval Département de géologie et génie géologique, 2022-03-01) Lemieux, Jean-Michel; Germain, Alexandra; Tremblay, Yohann; Gatel, Laura; Arbour, Guillaume; Coulon, Cécile; Dupuis, J. Christian
    L’eau souterraine constitue l’unique source d’approvisionnement en eau potable des îles de la Madeleine. Elle est vulnérable à l’intrusion d’eau salée qui provient de la mer et aux nombreuses activités humaines qui peuvent avoir un impact sur la quantité ou la qualité de la ressource. Les changements climatiques pourraient aussi influer sur la disponibilité future de cette ressource. Une connaissance accrue sur l’eau souterraine et les aquifères qui la contiennent est nécessaire pour la mise en place de mesures de protection et de gestion durable de la ressource. La présente étude établit le Portrait des ressources en eau souterraine des îles de la Madeleine en recensant d’abord l’ensemble des connaissances existantes sur les eaux souterraines du territoire d’étude. Des données complémentaires de terrain ont ensuite été acquises. L’ensemble des informations récoltées ont enfin été intégrées et interprétées en format cartographique, principalement à l’aide d’une approche méthodologique basée sur la modélisation numérique des écoulements. Les aquifères au potentiel d’exploitation moyen à très élevé, composés principalement de grès, ont été identifiés. Ceux-ci contiennent la presque totalité de l’eau souterraine qui est actuellement exploitée et constituent la réserve principale en eau douce disponible pour les besoins futurs. Cette eau est de très bonne qualité et peut souvent être distribuée sans traitement particulier. Les aires d’alimentation de ces aquifères correspondent aux territoires qui devraient être ciblés par les mesures de protection et de gestion de la ressource. La consommation annuelle en eau douce est faible comparativement à la réalimentation annuelle des aquifères. Ainsi, la quantité d’eau contenue dans les aquifères suffit aux besoins en eau potable actuels. Les ressources en eau souterraine et les réseaux d'exploitation actuels semblent suffisants pour les besoins futurs de la municipalité selon les projections en 2050 de la hausse de la consommation et de la diminution du volume d’eau disponible causée par les changements climatiques.