Personne :
De Koninck, Thomas

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
De Koninck
Prénom
Thomas
Affiliation
Université Laval. Faculté de philosophie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf10174463
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 3 sur 3
  • Publication
    Accès libre
    À quoi sert la philosophie?
    (Presses de l'Université Laval, 2015) De Koninck, Thomas
    Si les problèmes de société et les problèmes politiques s’avèrent de plus en plus complexes, au sens de « tissés ensemble », le déploiement des connaissances va dans le sens opposé, suivant des labyrinthes de plus en plus spécialisés, fragmentés, détachés du tout. C’est assez dire l’importance accrue de la philosophie, qui a, depuis toujours, affaire au tout de la réalité. La philosophie ne sert à rien, en ce sens qu’elle ne sert rien de particulier. Elle est libre, autonome. À quoi sert la philosophie ? À ce compte, à quoi sert la musique ? Ou, sur un autre registre, à quoi sert la santé ? Toutes servent l’être humain. La différence est qu’elles le servent tout entier. Et dans le cas de la philosophie, c’est la vie proprement humaine en toutes ses dimensions qui est servie.
  • Publication
    Accès libre
    Philosophie de l’éducation pour l’avenir
    (Presses de l'Université Laval, 2010) De Koninck, Thomas
    L’éducation est depuis toujours au centre des débats. Jamais sans doute n’est-elle cependant apparue aussi problématique qu’aujourd’hui. Au drame terrible de l’autodestruction chez les jeunes – drogue, criminalité, suicide – s’ajoute un taux inadmissible d’abandons scolaires. Qui contesterait que le vide " ne manque pas ", selon le mot de Samuel Beckett, en nos sociétés d’abondance ? D’ordre affectif et culturel à la fois, il suscite un ennui sans nom, générant ­ désespoirs et violences. La nouvelle ignorance a provoqué des réformes irréfléchies qui, loin de résoudre les problèmes, souvent les aggravent. La culture, qui est tout entière éducatrice, atteint l’individu " dans son identité profonde de personne humaine ", comme l’a remarqué Fernand Dumont ; aussi sa désintégration entraîne-t-elle plus que tout autre facteur celle des sociétés humaines. Cet ouvrage, tirant parti des savoirs nouveaux ainsi que des richesses héritées de la tradition en éducation, dégage des éléments de solution, ou mieux encore de prévention, à ces problèmes. Il se découpe en treize leçons rédigées dans un style direct pour contribuer de manière modeste, mais peut-être plus efficace, à bâtir l’avenir de nos jeunes.
  • Publication
    Accès libre