Personne :
Plante Montminy, Daryl

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Plante Montminy
Prénom
Daryl
Affiliation
Université Laval. Département de génie mécanique
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13702620
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Vers une amélioration des performances des éoliennes en conditions de givre
    (2022) Plante Montminy, Daryl; Ruel, Jean; Bégin-Drolet, André
    L'énergie éolienne est une source d'énergie d'avenir, par sa capacité à aider à lutter contre les changements climatiques, mais aussi par sa compétitivité économique. Les régions nordiques comme le Canada possèdent un grand potentiel éolien dû à une répartition avantageuse des courants d'air. Cependant, ces régions sont souvent celles où les évènements de givre atmosphérique sont les plus importants. L'accumulation de givre sur les pales des éoliennes représente un problème majeur pour les opérateurs de parcs éoliens créant d'importantes pertes de production. Ce projet de maîtrise vise à améliorer la compréhension de l'impact du givre sur les éoliennes et à développer des solutions alternatives d'opération afin de réduire les pertes de production liées à l'accumulation de givre sur les pales des éoliennes installées en milieux froids. Des approches numérique et expérimentale ont été jumelées afin de calculer le comportement théorique d'une éolienne sous différentes conditions de givre. Tout d'abord, des turbines d'un parc éolien de la province de Québec ont été instrumentées afin de mesurer les conditions atmosphériques locales. Au terme de presque deux hivers complets, les données météorologiques des éoliennes instrumentées ont été comparées afin de déterminer l'étendue spatiale et temporelle des mesures atmosphériques prises sur une turbine, dans l'optique d'optimiser le nombre de points de mesures nécessaires pour un parc éolien. La prise de ces mesures atmosphériques est réalisée à l'aide de plateformes de détection des conditions météorologiques (PDCM) installées à même les nacelles de quatre turbines situées à différents endroits à travers le parc éolien. D'autre part, un modèle numérique suivant la méthode Blade Element Momentum (BEM) a été développé dans le cadre de ce projet afin de calculer la puissance théorique d'une turbine. L'utilisation du code LEWICE a permis de simuler l'accumulation de givre sur un cylindre de référence et sur des sections de pales d'une éolienne grâce à des mesures atmosphériques réelles, prises sur les turbines instrumentées lors d'évènements de givre. Par la suite, le logiciel d'analyse par volumes finis StarCCM+ a permis d'explorer l'impact de la glace sur les performances aérodynamiques des profils de pales en calculant les polaires aérodynamiques des profils glacés modélisés dans LEWICE. Ces résultats intégrés dans le modèle numérique BEM développé ont été finalement été comparés avec les données de production de l'éolienne de référence instrumentée durant ces événements de givre afin de valider la méthode numérique utilisée.