Personne :
Moreau, Camille

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Moreau
Prénom
Camille
Affiliation
Université Laval. Département de sociologie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13674879
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    « Faire le poids » : minceur, féminité et respectabilité dans les pratiques de contrôle du poids chez les boxeuses de niveau amateur au Québec
    (2020) Moreau, Camille; Mercier, Élisabeth
    Ce mémoire porte sur les microrelations de pouvoir, basées notamment sur le genre, qui traversent les pratiques de contrôle du poids des boxeuses. La gestion du poids corporel est fréquente chez les athlètes, mais elle est plus souvent associée aux disciplines sportives traditionnellement « féminines ». La boxe, un sport dit « masculin », constitue cependant un milieu intéressant pour se pencher sur ce phénomène en raison de son fonctionnement par catégories de poids. L’objectif principal de cette recherche est de mieux comprendre la manière dont les boxeuses négocient avec les normes corporelles parfois contradictoires de l’environnement pugilistique et celles de genre à travers leurs pratiques de contrôle du poids. Plus spécifiquement, il s’agit de mettre en lumière les mécanismes de pouvoir (et de résistance) qui sous-tendent ces pratiques et qui participent à la production de corps et de sujets « féminins ». Les données analysées dans ce mémoire ont été récoltées à l’aide d’une méthode ethnographique combinant l’observation (participante et non participante) et des entretiens semi-dirigés auprès de boxeuses de niveau amateur (11) au Québec. Les résultats de l’analyse montrent que les pratiques et les stratégies de perte de poids sont valorisées et normalisées parmi les boxeuses. En adoptant un mode de vie axé sur de« bonnes » habitudes de vie, sur un souci corporel constant et sur le contrôle de soi et de ses désirs, les boxeuses aspirent non seulement à atteindre leurs objectifs sportifs, mais aussi à se construire comme des femmes « respectables », parce que « minces » et « disciplinées ».Au terme du mémoire, il est possible d’affirmer que le mode de vie discipliné des boxeuse sa des implications profondes sur le plan identitaire : les pratiques de contrôle du poids rendent possible l’« identité de boxeuse ».