Une période de maintenance est prévue mardi 27 février 2024 entre 8h et 10h. Le service CorpusUL ne sera pas disponible pendant cette période. // A maintenance period is planned on Tuesday February 27st 2024 between 8am and 10am. CorpusUL will be unavailable during this time.
Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Personne :
Fisher, Ryan

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

Fisher

Prénom

Ryan

Affiliation

Université Laval. Département de langues, linguistique et traduction

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf10641713

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
En cours de chargement...
Vignette d'image
PublicationAccès libre

The infinitive and the -ing as complements of verbs and adjectives of fear

2007, Fisher, Ryan, Duffley, Patrick J.

La nature de la distinction entre l'infinitif avec to et la forme en -ing en anglais a été le sujet de beaucoup de discussions parmi les grammairiens au fil des années. Cependant, de toutes les approches proposées, aucune n'est capable de bien expliquer cette distinction pour les verbes et les adjectifs qui expriment la peur. Des catégories telles que 'général vs spécifique,' hypothétique vs réalisé,1 ou 'factif vs non-factif ne s'appliquent pas à cette classe sémantique. De même, tenter d'expliquer la différence sur une base temporelle ne porte pas fruit, car nous avons l'impression que l'événement que désigne les deux compléments est toujours subséquent par rapport à celui du verbe de la principale. Cette étude se veut une explication sur le choix du complément avec les verbes et les adjectifs qui expriment la peur en appliquant la théorie de la psychomécanique du langage. Cette étude propose également une explication pour les rapports de contrôle et de temporalité qui existent entre les verbes (ou les adjectifs) de la principale et le complément, soit l'infinitif ou la forme en -ing. Cette explication sera fondée sur trois paramètres: 1) le contenu sémantique du complément, 2) la fonction du complément par rapport au verbe de la principale et 3) le signifié lexical du verbe principal.