Personne :
Guilmette, Carl

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Guilmette
Prénom
Carl
Affiliation
Université Laval. Département de géologie et de génie géologique
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13675314
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 3 sur 3
  • Publication
    Accès libre
    High-P granulite facies metamorphism from the Tibetan Plateau and the Himalaya : metamorphic history and geochemistry of lower crustal and early subduction metamorphic rocks
    (2010) Guilmette, Carl; Hébert, Réjean; Indarès, Aphrodite
    Cette thèse porte sur deux suites de roches métamorphiques de haute-pression et haute température provenant de l'Orogène Tibeto-Himalayen. La première suite de roches consiste en des affleurements d'amphibolites à grenat et clinopyroxène se retrouvant sous la forme de blocs dans le mélange ophiolitique à matrice de serpentine sous-jacent aux ophiolites de la Zone de Suture du Yarlung Zangbo, au Sud Tibet. La Zone de Suture du Yarlung Zangbo est un linéament de plus de 2000 km de long situé à la bordure méridionale du plateau Tibétain, au nord de la crête Himalayenne. Elle contient les reliques du vaste océan qui séparait l'Inde du Tibet pendant le Jurassique et le Crétacé : la Téthys. Dans la suture, des fragments de lithosphère océanique ont été préservés sous la forme d'une ceinture ophiolitique discontinue sous laquelle se retrouve un mélange ophiolitique. Les roches documentées dans la première partie de cette thèse ont été échantillonnées dans les occurrences de Bainang et de Angren/Buma, près de Xigaze, et plus à l'ouest sous l'ophiolite de Saga. Les relations de terrain suggèrent que ces roches représentent une semelle sub-ophiolitique démembrée. Sur la base des teneurs en éléments majeurs et traces de ces roches, cette semelle métamorphique aurait une affinité de N-MORB ou de BABB très similaire à celle de la croûte des ophiolites sus-jacentes. La géochronologie en Ar/Ar sur hornblende indique un âge de refroidissement entre 130 et 123 Ma. Considérant les modélisations complétées pour d'autres semelles métamorphiques dans le monde, ces âges peuvent également être considérés comme datant de très près le pic métamorphique. Les conditions du pic métamorphique on été contraintes thermobarométriquement et sont supérieures à 13 kbar et 800°C avec des moyennes dans l'ordre de 15 kbar et 850°C. Les relations de terrain, les données de littérature concernant les unités associées ainsi que la géochimie, la géochronologie et l'histoire métamorphique de la semelle subophiolitique de la Zone de Suture du Yarlung Zangbo supportent le modèle géodynamique suivant. Pendant le Jurassique ou le Crétacé Inférieur, la croûte des ophiolites du Yarlung Zangbo et le protolithe de sa semelle métamorphique sont formés à un centre d'expansion situé dans une zone de supra-subduction comprenant un bassin d'arrière-arc mature. Vers 130 Ma, une perturbation tectonique majeure change la direction relative des plaques et force l'initiation d'une nouvelle subduction localisée sur la ride d'extension du bassin arrière-arc. Le résultat est une ophiolite d'affinité d'arrière-arc piégée en contexte d'avant-arc et sous laquelle se retrouve une semelle métamorphique du faciès des granulites de haute-P et d'affinité d'arrière-arc. La deuxième suite de roches étudiée dans cette thèse consiste en des migmatites alumineuses à kyanite retrouvées dans le coeur de l'Antiforme du Namche Barwa, au sein de la Syntaxie Himalayenne Orientale. Le coeur de l'Antiforme du Namche Barwa est un dôme métamorphique à extrusion très rapide montrant des taux de denudation et d'exhumation extrêmes (~10mm/a). Il est situé à l'extrémité orientale de la chaîne Himalayenne et comporte la gorge la plus profonde de la planète. Les roches étudiées se retrouvent sous la forme de lentilles enrobées dans le gneiss migmatitiques à sillimanite qui forme la majorité du coeur de l'antiforme. Les lentilles migmatitiques à kyanite, d'âge Éocène-Oligocène (Zhang et al. 2010), ont été interprétées comme représentant la croûte inférieure du plateau Tibétain mais leur pic métamorphique dans le faciès des granulites de haute-pression était jusqu'à aujourd'hui contesté. Dans la présente étude, ces roches ont été investiguées quant à leur minéralogie, leur géochimie, les relations texturales entre les minéraux qui les composent et leur chimie minérale. Les résultats ont été interprétés à l'aide de pseudosections. L'interprétation confirme que ces roches représentent des protolithes sédimentaires alumineux ayant été enfouis à des conditions de croûte inférieure de l'ordre de 15 kbar et 850°C où ils ont perdu une proportion de leur liquide anatectique. Cependant, une proportion significative de liquide anatectique est restée piégée dans le réseau cristallin réfractaire, donnant lieu à d'importantes modifications texturales pendant l'exhumation jusqu'à des conditions de l'ordre de 10 kbar et 800°C, correspondant à la solidification finale du liquide piégé. Les résultats des modélisations suggèrent également que le potentiel de fusion par décompression d'une croûte inférieure aussi chaude est très faible puisque la plus grande proportion du liquide anatectique est produite pendant l'enfouissement. Cette étude démontre que la croûte inférieure Tibétaine était déjà fortement épaissie et très chaude peu après la collision initiale Éocène.
  • Publication
    Accès libre
    Petrology, geochemistry and geochronology of highly foliated amphibolites from the ophiolitic mélange beneath the Yarlung Zangbo ophiolites, Xigaze area, Tibet : geodynamical implications
    (2005) Guilmette, Carl; Hébert, Réjean
    On retrouve localement des amphibolites fortement foliées dans le mélange ophiolitique sous les massifs ophiolitiques de la Zone de Suture du Yarlung Zangbo (ZSYZ). Ces blocs représentent la partie supérieure d’une semelle métamorphique démembrée. La géochimie des amphibolites (La/Yb = 0.65-0.97, Ta/Th = 0.33-0.65) est similaire à celle des roches mafiques provenant de l’ophiolite, suggérant une origine dans le même bassin d’arrière-arc. Le métamorphisme de haut grade (P=14 kbars, T= 800°C) subit par les amphibolites suggère un enfouissement pendant la naissance d’une subduction. Les âges voisins des amphibolites et de la croûte ophiolitique (121-130 vs 120±10 et 126 Ma, respectivement) suggèrent que la naissance de la subduction s’est déroulée dans le bassin arrière-arc Néo-Téthysien. Un tel événement n’avait pas encore été rapporté. La présence de dikes et le métasomatisme tardif responsable de la cristallisation de préhnite pourraient indiquer la subduction d’un centre magmatique. La composition en isotopes stables du fluide responsable confirmerait une telle hypothèse.
  • Publication
    Accès libre
    Gold mobilization during metamorphic devolatilization of Archean and Paleoproterozoic metavolcanic rocks
    (Geological Society of America, 2020-07-21) Patten, Clifford; Guilmette, Carl; Pitcairn, Iain; Beaudoin, Georges; Molnár, Ferenc; Kolb, Jochen; Peillod, Alexandre
    Volcanic rocks in Archean and Paleoproterozoic greenstone belts are abundant and have been suggested as potential Au source for orogenic Au deposits. The behavior of Au during metamorphism of these rocks is however, poorly known. We present ultra-low detection limit Au analyses from a suite of variably metamorphosed rocks from the Archean La Grande subprovince, Canada and the Paleoproterozoic Central Lapland greenstone belt, Finland. Both areas are well endowed in Au and have great potential for discovery of new orogenic Au deposits. The metavolcanic rocks in these belts are grouped in tholeiite and calc-alkaline magmatic series, for which the protolith Au contents are calculated using Au-Zr/Y power law regressions from greenschist facies samples. In the tholeiitic rocks, Au is compatible during magmatic processes and decreases with differentiation, whereas in calc-alkaline rocks Au is incompatible and increases with differentiation. Mass variation calculations show that up to 77 % and 59 % of the initial Au content is lost during progressive metamorphism up to upper amphibolite facies conditions (>550 °C) in La Grande and Lapland respectively. This study highlights first that metavolcanic rocks release Au during metamorphism in Archean and Paleoproterozoic greenstone belts and are thus a good potential source rocks for orogenic Au deposits, second that the Au fertility of the metavolcanic rocks is controlled by their mantle source and magmatic evolution and third that the metamorphic devolatilization model can be applied to Archean and Paleoproterozoic orogenic Au deposits.