Personne :
Ramdé, Simon

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Ramdé
Prénom
Simon
Affiliation
Faculté de théologie et de sciences religieuses, Université Laval
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11884697
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    L'expérience spirituelle des jeunes en difficulté du Centre d'accueil et de réinsertion sociale de Salbisgo au Burkina Faso
    (2015) Ramdé, Simon; Hurley, Robert
    La spiritualité des jeunes en général et celle des jeunes en difficulté en particulier suscitent un intérêt croissant dans la recherche récente. La présente recherche s’inscrit dans une démarche de compréhension de la spiritualité comme expression de la quête de sens chez les jeunes en difficulté du Centre d’Accueil et de Réinsertion Sociale de Salbisgo (CARSS). Comment ces jeunes, malgré les difficultés qui les ont amenées au CARSS et les ont déboussolés dans leur quête identitaire, vivent-ils leur spiritualité? C’est cette préoccupation qui sous-tend notre recherche. Pour répondre à cette question existentielle, nous sommes allé sur le terrain afin de collecter des données. Nous avons analysé et interprété ces données dans le but de comprendre comment se manifeste l’expérience spirituelle des jeunes en difficulté. Quel rapport existe-t-il entre les difficultés et la spiritualité? L’une influence-t-elle l’autre ou y a-t-il une influence mutuelle? L’objectif de cette recherche est de comprendre la spiritualité des jeunes qui sont en situation de difficulté. La théorisation ancrée a été retenue comme méthode pour cette recherche qualitative. Elle consiste à faire émerger une théorie à partir de l’observation du milieu naturel. L'analyse des résultats des données recueillies lors d’enquêtes menées auprès des jeunes a permis de saisir l’expérience spirituelle des jeunes en difficulté comme une quête de sens dans un processus dynamique. À partir des analyses, nous avons retenu que la spiritualité se développe et atteint une profondeur si toutes les conditions sont réunies. Or, les jeunes en difficulté sont marginalisés et aliénés, vivant dans des conditions précaires aux plans social, familial, cognitif et affectif. Il est donc peu surprenant que leur spiritualité soit problématique. Elle est, pour ainsi dire, étouffée et manque d’un cadre social d’expression. Pour qu’elle se développe et s’épanouisse, elle a besoin d’un environnement social propice. La convivialité du milieu social de ces jeunes en difficulté s’avère déterminante pour leur expérience spirituelle. La théorie qui se dégage largement de cette recherche se résume comme suit : l’expérience de jeunes du CARSS est une spiritualité en quête de la koinōnia. L’ouverture au divin s’avère déterminante pour la quête de sens.