Personne :
St-Hilaire, Édith.

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
St-Hilaire
Prénom
Édith.
Affiliation
Université Laval. École de psychologie
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf10461982
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Les facteurs psychologiques liés à la motivation en famille sont-ils identiques pour les deux parents? : une analyse comparative
    (2000) St-Hilaire, Édith.; Sénécal, Caroline.
    Plusieurs facteurs psychologiques sont liés à la motivation des parents à participer aux différentes activités familiales (Bouchard, Bellehumeur, & Lee, 1998; Senécal & Vallerand,1999; Senécal, Vallerand, & Guay, sous presse). Toutefois, aucune étude ne s’est encore attardée à vérifier si la motivation en famille des mères et des pères d’une même dyade est influencée de la même manière. Le but de cette étude consiste à comparer les liens entre cinq facteurs psychologiques mesurés chez la mère et le père et la motivation en famille de ces derniers. Les facteurs étudiés sont la perception de soutien de la part du conjoint, les soi possibles, la perception de conflit famille-travail, la satisfaction de vie au travail et la motivation du conjoint en famille. Pour ce faire, les parents de 118 familles ont participé à l’étude. Les résultats d’analyses de régression ont démontré que les facteurs reliés à la motivation en famille ne sont pas exactement les mêmes pour les deux parents. Précisément, la perception de la mère du soutien de son conjoint (P=.26*), les soi possibles d’évitement de la mère (P= -.20*), la perception de conflit famille-travail de la mère (P= -.18*), la satisfaction de vie au travail du conjoint (P= -.19*) et la motivation en famille du conjoint (P= .21*) sont significativement liés à la motivation en famille de la mère. Chez les pères cependant, seules leur perception de soutien de la part de leur conjointe (P=.33**) et la motivation en famille de leur conjointe (P= .24*) sont liées à leur motivation en famille. Les résultats sont discutés à la lumière de la théorie de1* autodétermination (Deci & Ryan, 1985, 1991).