Personne :
Chassé, Élisabeth

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Chassé
Prénom
Élisabeth
Affiliation
Université Laval. Département des sciences animales
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13703563
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Vers une évaluation précise de la valeur en nutriments des ingrédients pour porc en croissance
    (2022) Chassé, Élisabeth; Guay, Frédéric; Létourneau Montminy, Marie-Pierre
    Optimiser l'utilisation des nutriments par le porc, particulièrement l'azote et le phosphore qui sont essentiels à la croissance des porcs, mais peuvent être dommageables pour l'environnement, est un élément clé pour la durabilité de la production. Pour une évaluation plus précise des ingrédients, une bonne compréhension de la disponibilité de la ration et des nutriments à l'intérieur du tractus digestif est de mise. Le tractus gastrointestinal (TGI) est un milieu présentant un mélange complexe de macromolécules, microorganismes et enzymes qui interagissent ensemble pour extraire et fournir les nutriments à l'animal. Les caractéristiques physico-chimiques, telles que le pH et le temps de transit du digesta, peuvent altérer le processus digestif en incluant l'efficacité des enzymes, l'absorption de nutriments et la fermentation microbienne. Les essais nutritionnels conduits pour évaluer la valeur nutritive des rations incluant leur digestibilité sont souvent réalisés avec des porcs restreints nourris avec un ou deux repas par jour. Cependant, ces conditions ne sont pas celles généralement retrouvées en élevage. En plus de la taille et de la fréquence des repas, le temps de transit et donc la capacité digestive des porcs peuvent être affectés par la composition de leur ration. Parmi les composantes de la ration, les fibres alimentaires sont reconnues pour modifier le temps de transit et la capacité digestive. Ainsi, de nos jours, le type de ration et son impact sur la digestibilité est à revoir car les aliments peuvent inclure une grande proportion d'ingrédients alternatifs riches en fibres pour remplacer une partie du maïs et du tourteau de soya. Des enzymes exogènes sont fréquemment ajoutées aux aliments pour porcs afin d'améliorer la digestibilité du phosphore phytique (phytase) et de la fibre (xylanase). En plus de leur action spécifique sur le phosphore et les fibres, ces enzymes peuvent agir de manière positive sur la valeur nutritionnelle globale en améliorant la digestibilité des minéraux, des acides aminés et de l'énergie. La première étude de cette thèse visait à évaluer l'impact de la granulation et du type de ration sur la digestibilité des nutriments. Cette étude a montré que la granulation permet d'augmenter la digestibilité des nutriments et de réduire la variation de digestibilité dépendamment de la source d'ingrédients utilisés. Par ailleurs, l'inclusion de 30 % de coproduits dans la ration n'a pas diminué la digestibilité des nutriments ou de l'énergie. La deuxième étude avait pour but de déterminer l'impact de la fréquence et la taille de repas et l'ajout d'enzymes exogènes sur la digestibilité des nutriments d'une ration riche en fibres. Les résultats ont montré que la fréquence et la taille des repas ont un faible impact sur la digestibilité affectant seulement l'amidon et le calcium. En revanche, la supplémentation en enzymes a permis d'améliorer la digestibilité de la matière sèche et des fibres ainsi que du phosphore et du calcium. La dernière étude visait à évaluer l'impact de la fréquence et la taille de repas et du type de ration (faible ou riche en fibres) sur la digestibilité des nutriments et le transit gastrointestinal. Cette étude a montré que le transit peut être modifié par un changement de la fréquence et taille de repas et était ainsi augmenté par des repas moins fréquents (deux fois par jour). Par ailleurs, le transit était plus long lorsque la ration servie était riche en fibres. Les porcs nourris avec plusieurs repas par jour (huit repas par jour) obtenaient une meilleure digestibilité de la matière sèche et des fibres indépendamment du type de ration. En conclusion, les résultats de cette thèse montrent que la fréquence et la taille de repas peuvent modifier le temps de transit selon le type de ration servie aux porcs. Par contre, la digestibilité des nutriments était faiblement modifiée par les caractéristiques du repas. D'autre part, la supplémentation en enzymes exogènes et la granulation sont deux moyens d'augmenter la digestibilité des rations.