Une période de maintenance est prévue mardi 27 février 2024 entre 8h et 10h. Le service CorpusUL ne sera pas disponible pendant cette période. // A maintenance period is planned on Tuesday February 27st 2024 between 8am and 10am. CorpusUL will be unavailable during this time.
Pour savoir comment effectuer et gérer un dépôt de document, consultez le « Guide abrégé – Dépôt de documents » sur le site Web de la Bibliothèque. Pour toute question, écrivez à corpus@ulaval.ca.
 

Personne :
Cescas, Michel

En cours de chargement...
Photo de profil

Adresse électronique

Date de naissance

Projets de recherche

Structures organisationnelles

Fonction

Nom de famille

Cescas

Prénom

Michel

Affiliation

Université Laval. Département des sols

ISNI

ORCID

Identifiant Canadiana

ncf10123877

person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • PublicationAccès libre
    Effects of liquid hog manure application rates on silage corn yield and up take
    (Agricultural Institute of Canada., 1985-01-01) Cescas, Michel; Antoun, Hani; Joyal, Pierre; Visser, Simon A.
    Le but de ce travail était de déterminer l’effet de l’application du lisier de porc aux doses de 28, 56 et 112 tonnes/ha sur la croissance et la composition chimique du maïs. Dans un essai en serres, l’application du lisier n’a eu aucun effet significatif sur le rendement du maïs cultivé pendant 4 semaines sur le sable loameux St-Jude. Sur l’argile Kamouraska, le rendement du maïs n’a significativement augmenté qu’avec l’addition d’une dose de 112 tonnes/ha de lisier. Sur le loam sablo-argileux Janvier, le rendement du maïs a augmenté avec l’application de doses croissantes de lisier jusqu’à 56 tonnes/ha. A un taux de 112 tonnes/ha (325 kg N/ha), le lisier a augmenté le contenu en N du maïs et a eu un effet résiduel important tel qu’indiqué par le rendement élevé obtenu lors de la 2e récolte. Dans un essai de 2 ans au champ sur le sol Kamouraska, l’addition de 112 tonnes/ha (moy. 432 kg N/ha) de lisier a augmenté le rendement du maïs fourrager, ainsi que le contenu du sol en P, Ca et Mg après une année de culture, comparativement à un engrais chimique (150 kg N/ha, 65.5 kg P/ha et 125 kg K/ha). Le prélèvement des éléments nutritifs par le maïs a augmenté avec l’addition de doses croissantes de lisier. Cependant, la variation des doses de lisier n’a eu aucun effet sur la composition chimique du maïs. Aux taux utilisés dans cette étude le lisier de porc n’a pas réduit le rendement du maïs.