Personne :
Ridde, Valéry

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Ridde
Prénom
Valéry
Affiliation
Université Laval. Faculté des sciences infirmières
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf10573261
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
En cours de chargement...
Vignette d'image
Publication
Accès libre

Adaptation et conditions d’utilisation d’un outil d’analyse des interventions au regard des inégalités sociales de santé

2018-09-19, Hébert, Catherine, Ridde, Valéry, Nour, Kareen, Tardieu, Émilie, Guichard, Anne, Lafontaine, Ginette

Si la lutte contre les inégalités sociales de santé ne devrait pas uniquement incomber aux acteurs de santé publique, ces derniers doivent au moins s’assurer que leurs interventions en tiennent compte. Or, les acteurs concernés par ces interventions ne disposent que de peu d’outils, pour les soutenir dans cette démarche. Ainsi, sur la base d’une recherche réalisée en France, nous avons adapté, testé et développé au Québec, un outil visant à aider les acteurs à mieux considérer les inégalités sociales de santé. L’article vise à présenter la démarche ayant mené à l’adaptation de l’outil au contexte québécois, à décrire l’outil, puis à discuter des enjeux de son intégration dans les pratiques professionnelles. Le processus d’adaptation de l’outil a suivi une démarche participative et constructive entre chercheurs, gestionnaires et intervenants afin de disposer d’un outil utile et utilisable. Il est composé de cinq rubriques associées aux interventions (planification, mise en œuvre, évaluation, pérennisation et pouvoir d’agir) et de 44 éléments de réflexion présentés sous la forme de questions. L’outil est accompagné d’un guide d’utilisation, d’un glossaire et d’exemples d’application. Il poursuit une démarche réflexive et constructive où les acteurs concernés par une intervention peuvent être accompagnés par un tiers médiateur afin d’analyser leur prise en compte des inégalités sociales de santé. L’appréciation permet ainsi de proposer collectivement des pistes d’améliorations, que l’on peut suivre dans le temps, afin de mieux prendre en considération l’équité dans les interventions de santé publique. L’article conclue sur certains enjeux liés à son intégration dans les pratiques professionnelles.