Personne :
Caouette, Louise

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Caouette
Prénom
Louise
Affiliation
École de psychologie, Faculté des sciences sociales, Université Laval
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf11854187
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 3 sur 3
  • Publication
    Accès libre
    Le lieu d’accueil de la souffrance : seconde recherche coopérative expérientielle sur les fondements du counseling et de la psychothérapie
    (Canadian Counselling and Psychotherapy Association, 2016-09-17) Caouette, Louise; Roussin, Céline; Ratté, Jimmy; Goyer, Liette; Dubois, Alain
    Cette deuxième recherche fait suite à celle publiée dans la RCCP en janvier 2008. S’appuyant sur un devis de Recherche Coopérative Expérientielle (Heron & Reason, 2006), la présente étude explore plus avant ce qui fonde le rapport d’accompagnement en counseling et en psychothérapie, particulièrement une dimension qualifiée de spirituelle ou espace de sens. De façon à mieux comprendre comment une dimension spirituelle peut aider à créer une ouverture vers les profondeurs de l’être, les cochercheurs de la présente recherche réflexive ont invité quatre chercheurs spirituels à leur faire part individuellement de leurs points de vue sur la spiritualité. Le processus de groupe et ce qui est ressorti d’essentiel dans les différentes rencontres sont résumés. Puis les sujets-chercheurs identifient, pré- sentent, et étayent sept fondements du counseling qui complètent ceux identifiés dans la première étude. Finalement, un aperçu autocritique ainsi qu’une représentation créative de leurs découvertes (Heron, dans Reason, 1994) concluent cet article.
  • Publication
    Accès libre
    L'expérience d'émergence de soi dans le contexte de la psychothérapie eidétique : une recherche phénoménologique
    (2011) Caouette, Louise; Ratté, Jimmy
    Cette recherche phénoménologique, ancrée dans le parcours clinique de la chercheure, a pour but d'explorer le phénomène d'émergence de soi vécu par des clients accompagnés en psychothérapie eidétique (Ahsen). La thèse présente une recension de la littérature, tant au niveau du phénomène que du contexte à l'étude, qui permet d'assoir la problématique et de poser la question de recherche : quels sont les constituants de l'expérience d'émergence de soi, telle que vécue par le client, dans le contexte d'une psychothérapie eidétique? Cette étude qualitative, orientée vers la découverte, utilise la méthode phénoménologique descriptive de recherche en psychologie (Giorgi). Quatre participants, ont décrit leur expérience du phénomène lors d'une entrevue de type semi-ouvert. L'analyse phénoménologique des descriptions, par voie de la réduction phénoménologique et des variations imaginatives, a permis de dévoiler les constituants et la structure générale de l'expérience. Ainsi, le phénomène d'émergence de soi se présente comme une prise de conscience puissante et saisissante qui se déploie à travers six phases : l'engagement en psychothérapie, l'amorce de la prise de conscience, l'élaboration de la prise de conscience, l'expérience éprouvée, la révélation du thème, et l'intégration de la prise de conscience. Par ailleurs, cette expérience se révèle tout au long de cinq moments spécifiques de la psychothérapie : l'introduction au processus psychothérapeutique, l'entrée dans l'expérience, la description de l'expérience, l'approfondissement de l'expérience, et l'intégration de l'expérience. Ces étapes de l'expérience d'émergence et du contexte thérapeutique sont explicitées par des constituants spécifiques. La discussion situe les résultats de la présente analyse dans le prolongement des recherches actuelles sur les processus de changement en psychothérapie. En outre, la structure générale du phénomène apporte un éclairage nouveau sur les étapes de ces prises de conscience intenses de même que sur les moments de la psychothérapie eidétique qui facilitent le déploiement de l'expérience. Au terme de l'analyse, le processus d'ensemble révèle une expérience intérieure transformatrice, d'ouverture et de mise en mouvement, accompagnée par la présence pleine et sensible de l'image et du psychothérapeute.
  • Publication
    Restreint
    Normal human merkel cells are present in epidermal cell populations isolated and cultured from glabrous and hairy skin sites
    (Elsevier Science, 2015-12-08) Caouette, Louise; Germain, Lucie; Larouche, Danielle; Couture, Véronique; Fugère, Claudia.; Guignard, Rina; Fradette, Julie; Roy, Alphonse; Beauparlant, Annie.
    The Merkel cell is a highly specialized cell that primarily acts as a slowly adapting mechanoreceptor. Merkel cells are scarce in normal skin but can be identified by the expression of distinct keratin filaments. Merkel cells constitute a very unique population and many questions still remain as to their origin, number, proliferative capacity, and functions in cutaneous biology. The dissociation of epidermal cells from skin is a widely used technique to extract and culture keratinocytes. We took advantage of a two-step extraction method to quantify keratin-20-expressing Merkel cells among total cutaneous cells obtained from either hairy or glabrous skin biopsies. Flow cytometry analysis revealed that keratin-20-labeled Merkel cells represent between 3.6% and 5.7% of freshly dissociated basal epidermal cells. No significant differences were seen between samples derived from glabrous palmar and hairy anatomic sites, from children and adult, respectively. We also report on the presence of Merkel cells in primary and first subcultures of epidermal cells indicating their capacity to remain viable after extraction from skin of various anatomic sites. To our knowledge, this is the first demonstration of nontumorigenic human Merkel cells in culture in vitro. The persistence of a small number of Merkel cells in culture suggests that, with the development of appropriate culture conditions, these cells could be amplified and further studied to unravel long-standing questions relative to their paracrine function or epithelial origin.