Personne :
Plante, Céline

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Plante
Prénom
Céline
Affiliation
Université Laval. Département des sciences des aliments et de nutrition
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf10567882
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 7 sur 7
  • Publication
    Accès libre
    Polypharmacy and pharmacological treatment of diabetes in older individuals : a population-based study in Quebec, Canada
    (MDPI AG, 2019-12-01) Plante, Céline; Simard, Marc; Gagnon, Marie-Ève; Sirois, Caroline
    Our objectives were to describe the use of pharmacological treatments in older adults with diabetes and to identify the factors associated with the use of a combination of hypoglycemic, antihypertensive and lipid-lowering agents. Using the Quebec Integrated Chronic Disease Surveillance System, we conducted a population-based cohort study among individuals aged 66–75 years with diabetes in 2014-2015. We described the number of medications and the classes of medications used and calculated the proportion of individuals using at least one medication from each of these classes: hypoglycemics, antihypertensives and lipid-lowering agents. We identified the factors associated with the use of this combination of treatments by performing robust Poisson regressions. The 146,710 individuals used an average of 12 (SD 7) different medications, mostly cardiovascular (91.3% of users), hormones, including hypoglycemic agents (84.5%), and central nervous system medications (79.8%). The majority of individuals (59%) were exposed to the combination of treatments and the factor most strongly associated was the presence of cardiovascular comorbidities (RR: 1.29; 99% CI: 1.28-1.31). Older individuals with diabetes are exposed to a large number of medications. While the use of the combination of treatments is significant and could translate into cardiovascular benefits at the population level, the potential risk associated with polypharmacy needs to be documented.
  • Publication
    Restreint
    Le système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ) : une approche novatrice
    (Agence de santé publique du Canada, 2014-11-01) Doucet, Mariève; Ruel, Guillaume; Plante, Céline; Hamel, Denis; Rochette, Louis; Jean, Sonia; Blais, Claudia; Simard, Marc; Sirois, Caroline
    Introduction : Avec l’accroissement du fardeau des maladies chroniques, la surveillance est fondamentale pour améliorer la prévention et la prise en charge de ces dernières. L’Institut national de santé publique du Québec a donc développé un système novateur de surveillance des maladies chroniques, le Système intégré de surveillance des maladies chroniques du Québec (SISMACQ), dont les principales caractéristiques, les forces et les limites sont présentées ici. Méthodologie : Le SISMACQ est le résultat du jumelage de cinq fichiers médico-administratifs. Mises à jour annuellement, ses données couvrent actuellement la période du 1er janvier 1996 au 31 mars 2012. Trois étapes en caractérisent le modèle opérationnel : 1) l’extraction et le jumelage des données médico-administratives grâce à divers critères de sélection; 2) les analyses (principalement la validation des définitions) et la production des mesures de surveillance et 3) l’interprétation, le dépôt et la diffusion de l’information. Le SISMACQ permet actuellement l’étude des maladies chroniques suivantes : diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires, ostéoporose, maladies ostéoarticulaires, troubles mentaux et Alzheimer et maladies apparentées. Il permet également l’analyse de la multimorbidité et de la polypharmacie. Résultats : Pour 2011-2012, le SISMACQ contenait des données sur 7 995 963 Québécois, et leur moyenne d’âge était de 40,8 ans. Parmi eux, 95,3 % répondaient à au moins un critère de sélection permettant l’application de définitions de cas pour la surveillance des maladies chroniques. Cette proportion variait avec l’âge : de 90,1 % chez les Québécois de 19 ans et moins à 99,3 % chez ceux de 65 ans et plus. Conclusion : Le SISMACQ permet la production de données, à l’échelle de la population, sur le fardeau de plusieurs maladies chroniques, sur l’utilisation des services de santé et sur la consommation de médicaments. Il rend possible l’étude intégrée de la combinaison de plusieurs maladies, une approche jusqu’à présent rarement mise en œuvre dans un contexte de surveillance populationnelle. Le SISMACQ répond aux attributs essentiels d’un système de surveillance et aide à la diffusion de l’information auprès des décideurs en vue d’actions en santé publique.
  • Publication
    Restreint
    Potentially inappropriate medications in older individuals with diabetes : a population-based study in Quebec, Canada
    (Elsevier, 2020-05-10) Gagnon (médecine préventive), Marie-Eve; Plante, Céline; Simard, Marc; Sirois, Caroline
    Aim: To study the population-based prevalence of potentially inappropriate medication (PIM) among older individuals with diabetes, and to identify factors associated with their use. Methods: We used the Quebec Integrated Chronic Disease Surveillance System (QICDSS) database to conduct a population-based cohort study of individuals with diabetes ≥66 years between April 1st, 2014 and March 31st, 2015. PIMs were defined according to the 2015 Beers Criteria. Factors associated with PIM use were identified using robust Poisson regression models. Risk ratios (RR) and 99% confidence intervals (99%CI) were calculated. Results: More than half (56%) of the 286,962 older individuals with diabetes used at least one PIM over a year. Benzodiazepines (41%), proton pump inhibitors (27%) and endocrine medication (mainly glibenclamide) (25%) were the most common PIMs used. Factors associated with PIM use included female sex (RR: 1.17; 99%CI: 1.16–1.18), and comorbidities such as schizophrenia (1.48; 1.45–1.51), anxiety disorders (1.34; 1.33–1.35) and Alzheimer’s disease (1.14; 1.13–1.25). Risks of using PIMs increased both with increasing comorbidities and number of medications. Conclusion: PIM use is highly prevalent among older individuals with diabetes. Interventions to promote optimal medication use should particularly targetindividuals with comorbidities and polypharmacy who are most vulnerable to adverse drug events.
  • Publication
    Accès libre
    Statut et apports en fer chez les femmes non enceintes du Nunavik
    (2008) Plante, Céline; Turgeon O'Brien, Huguette
    La prévalence d'anémie, de déficience en fer et d'anémie ferriprive ainsi que les apports en fer total et absorbable ont été évalués chez un groupe représentatif de femmes inuites non enceintes âgées de 18 à 74 ans résidant au Nunavik. L'anémie, la déficience en fer et l'anémie ferriprive étaient présentes chez 43%, 36% et 21% de ces femmes respectivement (n=466). Une proportion plus importante de femmes âgées entre 18 et 49 ans souffraient d'anémie ferriprive (61 % des cas d'anémie), alors que les femmes de plus de 50 ans souffraient davantage d'anémie de type inflammatoire (42% des anémies). Les apports en fer total ont été estimés à 14 mg/jour et ceux en fer absorbable à 1,5 mg/jour (n=346). En tout, 23 % des femmes avaient des apports insuffisants en fer total et 45 % avaient des apports insuffisants en fer absorbable le jour précédant l'entrevue. La prévalence d'apports inadéquats en fer absorbable a été associée avec la déficience en fer et la déplétion des réserves, alors qu'aucune relation significative n'a été trouvée avec le fer total. Les déficiences en vitamines A, B₉ et B₁₂ sont peu fréquentes et ne semblent pas être des facteurs étiologiques importants de l'anémie chez les femmes du Nunavik. Cependant, une consommation plus faible de céréales et de boissons sucrés, des apports plus élevés de mollusques, l'obésité abdominale, la sécurité alimentaire et l'emploi ont été associés avec un meilleur statut en fer selon les analyses multivariées. L'anémie et la carence en fer sont des problèmes majeurs de santé au Nunavik. Bien que l'OMS recommande une supplémentation en fer universelle lorsque la prévalence d'anémie ferriprive excède 20%, des programmes d'intervention en nutrition sont requis de façon urgente pour améliorer le statut en fer des femmes inuites du Nunavik.
  • Publication
    Accès libre
    Assessing nutritional value of ready-to-eat breakfast cereals in the province of Quebec (Canada) : a study from the Food Quality Observatory
    (CABI Pub. on behalf of the Nutrition Society, 2021-04-12) Perron, Julie; Pomerleau, Sonia; Gagnon, Pierre; Gilbert-Moreau, Joséane; Lemieux, Simone; Plante, Céline; Paquette, Marie-Claude; Labonté, Marie-Ève; Provencher, Véronique
    Objective: The Food Quality Observatory was created in the province of Quebec (Canada) in 2016. In this study, the Observatory aimed to generate a methodology to (1) test the use of sales data combined with nutrient values to characterise the nutritional composition of ready-to-eat (RTE) breakfast cereals offered and purchased in the province of Quebec (Canada) and (2) verify the extent to which a front-of-pack label based on the percentage of daily value (DV) for total sugar, as a strategy to improve the food supply, would be distributed in this food category. Design: Nutritional information were obtained by purchasing each RTE breakfast cereal available in the Greater Montreal area. Cereals were then classified according to their processing type. Setting: The nutritional values of 331 RTE breakfast cereals available in Quebec were merged with sales data covering the period between May 2016 and May 2017. A total of 306 products were successfully cross-referenced. Results: Granola and sweetened cereals were the most available (36·6 % and 19·6 %, respectively) and purchased (19·8 % and 40·9 % of sales, respectively). When compared with other types of cereals, granola cereals had a higher energy, fat, saturated fat, protein content and a lower Na content. A larger proportion of chocolate (65 %) and sweetened cereals (49 %) were above 15 % of the DV for sugar. Conclusions: This study showed that the methodology developed generates important data to monitor nutritional quality of the food supply and ultimately contribute to improve the nutritional quality of processed foods.
  • Publication
    Accès libre
    Nutritional content of sliced bread available in Quebec, Canada : focus on sodium and fibre content
    (MDPI, 2021-11-23) Perron, Julie; Plante, Céline; Guével, Marc-Henri; Gagnon, Pierre.; Pomerleau, Sonia; Le Bouthillier, Marie; Labonté, Marie-Ève; Provencher, Véronique
    Bread is a highly consumed food and an important source of nutrients in the diet of Canadians, underlining the need to improve its nutritional quality. The Food Quality Observatory (Observatory) aimed to evaluate the nutritional value of the sliced bread products available in Quebec (Canada), according to their grain type and main flour. Analyses included comparing the bread’s sodium content to Health Canada’s daily values (DV) and sodium voluntary targets, comparing the bread’s fibre content thresholds with the source of fibre mentioned, and assessing whether the main flour was associated with the nutrient content. The nutritional values of 294 sliced breads available in Quebec were merged with sales data (from October 2016 to October 2017), with 262 products successfully cross-referenced. The results showed that 64% of the breads purchased were ‘low’ in fibre (i.e., below 2 g per two slices), while 47% were ‘high’ in sodium (i.e., above 15% DV per two slices). Attention should be paid to 100% refined grain bread and to bread with refined flour as the main flour, since they are great sellers, while showing a less favourable nutrient content. This study shows that there is room for improvement in the nutritional content of Quebec’s bread offer, particularly regarding sodium and fibre content.
  • Publication
    Restreint
    Utilisation des médicaments antidiabétiques et cardioprotecteurs chez les aînés diabétiques au Québec en 2011-2012
    (Institut national de santé publique du Québec, 2015-10-29) Plante, Céline; Simard, Marc; Sirois, Caroline
    Le diabète est un problème majeur de santé publique qui touche particulièrement les personnes âgées. Selon les données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), plus de 300 000 personnes de 65 ans et plus étaient atteintes de diabète au Québec en 2011-2012, soit près d'un aîné sur quatre (23,6 %). La prise en charge du diabète, notamment du diabète de type 2, requiert non seulement l'atteinte d'objectifs glycémiques, mais également la réduction des facteurs de risque cardiovasculaire. Dans cette optique, les lignes directrices de pratique clinique suggèrent entre autres la modification des habitudes de vie, telles que la pratique régulière d'activités physiques et une alimentation équilibrée. De plus, puisque la majorité des aînés atteints de diabète présentent un risque cardio-vasculaire appréciable, l'utilisation de médicaments antihypertenseurs, hypolipémiants et antiplaquettaires s'avère souvent nécessaire. Plusieurs études rapportent que le traitement pharmacologique de l'hyperglycémie et des facteurs de risque cardiovasculaire ne serait pas optimal dans la population atteinte de diabète. De plus, il existe peu de données populationnelles détaillées décrivant l'usage des médicaments antidiabétiques et cardioprotecteurs chez les individus atteints de diabète au Québec. Alors qu'une publication précédente décrivait les médicaments utilisés en première intention chez les aînés qui initiaient un traitement antidiabétique, le présent feuillet vise à faire le portrait des médicaments antidiabétiques et cardioprotecteurs utilisés chez l'ensemble des aînés diabétiques au Québec durant l'année financière 2011-2012. Cette étude dresse un portrait d’ensemble de la prise en charge pharmacologique du diabète dans la population d’aînés diabétiques en 2011-2012. Près du quart des aînés diabétiques couverts par le régime public d’assurance médicaments du Québec n’utilisent pas de médicament antidiabétique. Cette proportion varie avec l’âge et le sexe, les personnes plus âgées et les femmes étant celles qui reçoivent un traitement antidiabétique le moins souvent. La proportion d’individus qui ne reçoivent pas de traitement antidiabétique pourrait s’expliquer entre autres par le recours au changement des habitudes de vie chez certains individus, par un manque d’adhésion au traitement, ou encore par un délai plus ou moins long entre le moment du diagnostic et l’initiation d’un traitement chez les individus nouvellement diagnostiqués. Des analyses supplémentaires seront éventuellement effectuées dans le but de mieux définir ce délai dans la population des aînés diabétiques. Une forte proportion des aînés atteints de diabète reçoivent un traitement cardioprotecteur, et la moitié d’entre eux ont utilisé une thérapie cardioprotectrice complète dans l’année 2011-2012. Mentionnons que la méthode utilisée permettait d’identifier les médicaments utilisés dans l’année, sans toutefois déterminer s’ils étaient utilisés en concomitance. La même limite s’applique aux résultats portant sur les médicaments antidiabétiques.