Personne :
Rossetto de Menezes, Daniela

En cours de chargement...
Photo de profil
Adresse électronique
Date de naissance
Projets de recherche
Structures organisationnelles
Fonction
Nom de famille
Rossetto de Menezes
Prénom
Daniela
Affiliation
Université Laval. Département de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux
ISNI
ORCID
Identifiant Canadiana
ncf13684260
person.page.name

Résultats de recherche

Voici les éléments 1 - 1 sur 1
  • Publication
    Accès libre
    Performance evaluation of mixed metal oxide anodes for zinc electrowinning
    (2021) Rossetto de Menezes, Daniela; Darvishi Alamdari, Houshang
    L'adoption d'anodes revêtues d'oxyde métallique mixte (MMO) dans les cuves d'extraction électrolytique de zinc permettrait réduire la consommation énergétique et résoudre les problèmes opérationnels liés à la corrosion des anodes de plomb. Néanmoins, c'est préoccupant que tels anodes MMO disponibles commercialement pourraient être avariés prématurément dans les électrolytes de zinc habituels, en raison d'être sujets à une déposition intense de MnO₂. Dans un tel contexte, ce projet a étudié la relation que la concentration de Mn²⁺ dans l'électrolyte de zinc affecte les caractéristiques des dépôts de MnO₂ et, par conséquent, l'intégrité de trois types d'anodes MMO à base de IrO₂. A cet effet, une évaluation exploratoire a été réalisée pour suivre les potentiels anodiques et les taux de formation de MnO₂ à moyen terme, en fonction de la concentration de Mn²⁺. Ensuite, la microscopie électronique à balayage (MEB) et la spectroscopie à rayons X à dispersion d'énergie (EDS) ont été utilisées pour caractériser les anodes après des tests de polarisation galvanostatique de 72 heures à différents concentrations de Mn²⁺. Les résultats ont suggéré que les dépôts de MnO₂ développent des morphologies différentes et induisent des différents processus de détérioration des anodes, en fonction de la concentration de Mn²⁺ et du type d'anode. En particulier, les anodes de type «D» ont été recouverts de films de MnO₂ qui s'écaillaient facilement à partir d'une épaisseur critique, produisant ainsi des contraintes induites. D'après des images par MEB, tels morceaux de MnO₂ détachés ont emporté des fragments du revêtement MMO adhérés en dessous. D'ailleurs, des agglomérats de cristallites allongées de MnO₂ se sont formés sur les anodes «E» et «F», ce qui a déclenché des ruptures dans leur revêtements MMO. À partir des résultats obtenus et de certains critères pour la détermination des niveaux de tolérance à Mn²⁺ de chaque type d'anode, une analyse financière a été proposée pour cribler le type d'anode le plus approprié pour la production de zinc, en fonction de son potentiel et également de la stratégie de contrôle de manganèse nécessaire à son fonctionnement adéquat.